Retraites : 65 ans avec Macron ou 60 ans avec Mélenchon ? Le vrai débat du 2nd tour

Hier, on apprenait qu’Emmanuel Macron envisageait de repousser l’âge de départ à la retraite jusqu’à 65 ans. Information confirmée ce matin par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Mi-décembre, il avait déjà rappelé sa volonté toujours intacte de nous faire travailler plus longtemps. Il faut dire que sa réforme des retraites a été mise en échec par l’un des plus importants mouvements sociaux notre pays depuis 50 ans. Les choses ont bien changé depuis la campagne présidentielle de 2017, durant laquelle il avait promis qu’il ne toucherait pas à l’âge de départ. La retraite à 65 ans avec Macron ou à 60 ans avec Mélenchon ? Le vrai débat du second tour. Notre article.

Travailler toujours plus longtemps : Macron fait fi de la crise sociale qui fracasse le pays

La déconnexion d’Emmanuel Macron avec le pays est stupéfiante. Celui-ci ne comprend toujours pas que le pays souffre d’une crise sociale majeure qui persiste. Voilà le tableau : 10 millions de pauvres, 8 millions de personnes qui ont besoin l’aide alimentaire pour se nourrir, et 12 millions de personnes qui n’arrivent pas à se chauffer parce que c’est trop cher pour eux. De plus, la dramatique guerre à l’Est a des conséquences directes sur le quotidien des Français : le litre d’essence a passé la barre symbolique des 2€ le litre.

Dans ce contexte, que propose Jupiter ? Travailler toujours plus longtemps en décalant l’âge de départ à la retraite jusqu’à 65 ans. Ce décalage serait effectif en 2032 avec une hausse de l’âge de départ de 4 mois par an. Emmanuel Macron prévoit notamment la fin des régimes spéciaux.

Il oublie deux choses : d’une part, l’espérance de vie en bonne santé est inférieure à 65 ans ; d’autre part, à l’âge de départ actuel, c’est-à-dire 62 ans, un quart des travailleurs les plus pauvres n’ont pas de retraite du tout, parce qu’ils sont morts. Si la retraite à 65 ans devenait une réalité, ce serait d’autant plus de personnes qui partiraient, sans avoir pu profiter de la fin de leur vie.

Retour à la retraite à 60 ans : la proposition de Jean-Luc Mélenchon

La clarification est là. Emmanuel Macron a rejoint le pire des propositions concernant les retraites. Marine Le Pen a renoncé à la retraite à 60 ans, Eric Zemmour veut décaler l’âge de départ à 64 ans, Valérie Pécresse jusqu’à 65 ans très progressivement. La droite et l’extrême-droite veulent mener des réformes sanglantes pour le pays. Jean-Luc Mélenchon, de son côté, veut le retour de la retraite à 60 ans avec quarante annuités.

Selon lui, la réduction du temps de travail, ici dans la vie, est consubstantielle à la classe salariée. Il s’avère que 71% des Français y sont favorables. Le candidat de l’Union populaire propose de porter les pensions de retraite a minima au niveau du SMIC, revalorisé à 1400 euros net par mois, et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté. Pour garantir à chacun une retraite digne.