Sondage : Mélenchon n’a jamais été aussi proche du second tour

Sondage. Jean-Luc Mélenchon n’a jamais été aussi proche du second tour de l’élection présidentielle 2022. Depuis sa déclaration de candidature en novembre 2020, il a toujours été le grand favori à gauche. Dans le dernier sondage de l’institut Cluster 17, il est donné à 13% d’intentions de vote, soit 1,5 points du second tour ! Jean-Luc Mélenchon n’est plus qu’à 1 point de Valérie Pécresse (14%, =) et 1,5 points d’Eric Zemmour et Marine Le Pen (14,5%, +0,5%). L’institut de sondage a réalisé son dernier sondage entre le 25 et le 29 janvier sur un échantillon de 2055 personnes. 1997 personnes ont exprimé une intention de vote.

C17 01022022

L’institut Cluster 17 indique le taux de participation au sondage qu’il effectue, et prend en compte le vote de ceux qui ne sont pas encore sûrs à 100% d’aller voter. Ce n’est pas le cas des autres instituts comme l’IFOP ou IPSOS qui retirent de leur panel les sondés qui ne sont pas sûrs d’aller voter. Cela biaise par conséquent le résultat. C’est Jean-Yves Dormagen, fondateur de Cluster 17 qui a décidé de suivre cette méthode. Celui-ci est un père de la sociologie électorale et spécialiste de l’abstention. Avec Cécile Braconnier, il a écrit un ouvrage qui fait référence en science sociale : La démocratie de l’abstention. 

Jean-Luc Mélenchon continue de maintenir un écart important avec les autres candidats de gauche. Nous parlions dans nos colonnes la semaine dernière des nombreuses preuves de la dynamique Mélenchon en cours. Ainsi, le candidat de l’Union Populaire est à 7 points de Christiane Taubira et 8 points de Yannick Jadot dans le sondage de l’institut Cluster 17. Les deux candidats n’atteignent pas le score de Jean-Luc Mélenchon en additionnant les leurs. Coup de massue pour eux. À part Christiane Taubira, aucun candidat de gauche n’arrive à dépasser la barre des 5%. À noter que le sondage a été effectué avant le résultat final de la primaire populaire. Il faudra voir dans quelle mesure l’investiture de Christiane Taubira par cette dernière aura un effet dans les sondages.

Nous notons que seulement 68% des sondés sont sûrs d’aller voter. Plus de 30% d’abstention à une présidentielle, c’est inacceptable. Les insoumis savent que du score de Jean-Luc Mélenchon dépendra la participation à l’élection, notamment celle des classes populaires. L’abstention vote Macron ! Si les classes populaires sont au rendez-vous, les insoumis peuvent l’emporter. 

C’est là toute la stratégie de la campagne de Jean-Luc Mélenchon : un programme de rupture complet de mesures plébiscitées par une (très) large majorité de Français, en faisant l’union à la base. L’Union populaire fait souffler un vent d’espoir dans le pays à moins de 70 jours désormais du premier tour de l’élection présidentielle. La dynamique en faveur de la campagne Jean-Luc Mélenchon se ressent notamment avec tous les nouveaux visages qui rejoignent le Parlement de l’Union populaire : Aymeric Caron, Claire Lejeune, Alma Dufour pour les plus récents. Le vote efficace à gauche en avril, c’est le bulletin de l’Union populaire !