137 milliards : le CAC 40 s’est gavé comme jamais en 2021

137 milliards d’euros de profits pour les entreprises du CAC 40 en 2021. Nouveau record. Alors que 10 millions de Français survivent dans la misère. L’agence Bloomberg vient de sortir des chiffres explosifs à 70 jours de l’élection présidentielle, alors que le pouvoir d’achat est la priorité absolue des Français pour déterminer leur vote en avril. Le prix de l’énergie s’envole ? TotalEnergies (Total) devrait annoncer un chiffre de 15 milliards d’euros : le résultat net le plus élevé jamais réalisé par une entreprise française. Depuis de longs mois, LFI propose de taxer les profiteurs de crise. Depuis de longs mois, des salariés se mobilisent dans tout le pays pour réclamer l’augmentation des salaires face à l’inflation et aux profits faramineux réalisés par leurs entreprises. En 2022, on partage (enfin) les richesses ? Notre article.

Un CAC 40 généreux… pour ses actionnaires seulement !

Le dernier rapport OXFAM est édifiant et a révélé l’ampleur du scandale d’accumulation du capital dans notre pays par une infime minorité. Ainsi, les milliardaires français ont engrangé 236 milliards supplémentaires en 19 mois de crise sanitaire. Un montant qui permettrait de quadrupler le budget de l’hôpital public ou de distribuer un chèque de 3500 euros à chaque Français.

Aujourd’hui sont sortis les chiffres du CAC 40 pour l’année 2021. Ils sont indécents et nous prouvent une nouvelle fois l’accaparement de la richesse produite par le capital. Le CAC 40 a réalisé pas moins de 137 milliards de profits en 2021. Ses entreprises ont ensuite versé 70 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires. Seules cinq entreprises n’ont pas versé de dividendes. C’est neuf de moins que l’année dernière ! Certaines entreprises se distinguent d’ailleurs par leur générosité…

CAC 40

CAC 40, ultra-riches : la « classe parasite » se gave toujours plus !

À l’appel des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires avait lieu jeudi 27 janvier une manifestation pour l’augmentation des salaires et le pouvoir d’achat. C’est près de 170 rassemblements qui ont eu lieu dans tout le pays. Nous avons pu souligner à plusieurs reprises dans ces colonnes que le pouvoir d’achat était la priorité absolue des Français pour 2022.

Jean-Luc Mélenchon était présent aux côtés des organisations syndicales et des manifestants. Il a fustigé l’insupportable gavage de « la classe parasite qui ne fait qu’accumuler » en pleine crise. 5 personnes détiennent autant que 40% du peuple dans ce pays. La richesse des 500 familles a doublé sous le quinquennat Macron, passant de 500 milliards en 2017, à plus de 1000 milliards en 2021.

Fin de la récréation pour le CAC 40 : c’est au tour du peuple !

Contre les tentatives de division du peuple, la diversion identitaire, orchestrées par la macronie comme l’extrême-droite, imposons le pouvoir d’achat comme le thème majeur de la campagne. Pendant la manifestation pour l’augmentation des salaires, Jean-Luc Mélenchon a pu détailler les mesures qu’il souhaitait mettre en place : augmentation du SMIC à 1400 euros net, blocage des prix de l’énergie, du carburant et des produits de première nécessité, et convocation d’urgence des conférences annuelles salariales pour obliger toutes les entreprises à la reprise de la discussion sur le niveau des salaires.

« Maintenant, c’est au tour du peuple ! ». Il est insupportable de voir les milliards s’accumuler dans les poches d’une infime minorité, alors que la misère fracasse le pays. Aujourd’hui, en France, dans la 6ème puissance économique du monde, il y a 10 millions de pauvres, 8 millions de personnes à l’aide alimentaire et 12 millions qui ont froid chez eux. S’ils gagnent en 2022, les insoumis répondront sans délai à l’urgence sociale qui fait tellement souffrir notre pays.