Marie-George Buffet se prononce pour un rassemblement autour de la candidature de Jean-Luc Melenchon

Nouveau soutien de poids pour Jean-Luc Mélenchon. L’ancienne candidate communiste Marie-George Buffet vient en effet d’appeler au rassemblement derrière la candidature de l’Union populaire : « le seul espoir pour la gauche, est un accord PCF & LFI sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon ». La dynamique de l’Union populaire se confirme.

« Le seul espoir pour la gauche, est un accord PCF, FI sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon » : Marie-George Buffet

La députée communiste de Seine-Saint-Denis a lancé ce samedi 11 décembre 2021 un appel à un accord entre le parti communiste français (PCF) et La France insoumise (LFI). Son message est clair :

« Tragique comédie à gauche, le peuple de gauche n’a plus d’envie , ni de motivation à son action, face à la division de ses candidats, la droite et l’extrême droite peuvent prospérer, la gauche peut disparaître si elle ne se bâtit, sur un changement révolutionnaire au plan économique, environnementale et social. avec un accord pour les législatives permettant un groupe de transformation sociale l’Assemblée nationale ».

Pour rappel, le candidat communiste Fabien Roussel se situe entre 1 et 2% dans les sondages. Jean-Luc Mélenchon lui fait office de grand favori de la gauche pour 2022.

Sondage : Mélenchon à 3 points du 2nd tour

Pendant que le Titanic social-démocrate Hidalgo et Montebourg continue de sombrer sous nos yeux après le désastre du quinquennat Hollande, le rapport de force à gauche se précise. Quand les instituts de sondages daignent prendre en compte le vote populaire, il y a de quoi espérer pour l’Union populaire. Contrairement aux instituts de sondage IPSOS et IFOP qui ne gardent dans leur échantillon que les personnes certaines à 10/10 d’aller voter, gommant ainsi le vote populaire, le nouvel institut de sondage Cluster 17 prend en compte plus largement les électeurs indécis, et arrive au résultat prometteur ci-dessous.

Sondage Melenchon 13

Jean-Luc Mélenchon à 13%, à 3 points du second tour. Loin devant Yannick Jadot (5%), très loin devant Anne Hidalgo (3%), Fabien Roussel (2%) et Arnaud Montebourg (1%). Au regard de ce sondage, on comprend mieux les tentatives désespérées d’Anne Hidalgo et d’Arnaud Montebourg de primaires de la gauche, pour tenter de sortir par la moins petite porte possible de ce naufrage.

Trois autres sondages parus cette semaine confirment en effet la hausse du candidat de l’Union Populaire et la chute des autres candidats de gauche. Harris Interactive, Odoxa et BVA confirment ainsi une hausse de Jean-Luc Mélenchon respectivement de +1%, +1,5% et +1,5%. Et une chute de Yannick Jadot de -2% (sur les deux dernières semaines dans le baromètre Harris), -0,5% et -1%. Anne Hidalgo chute quant à elle à 3% (-2) dans deux de ces sondages. Arnaud Montebourg estimé à 1% peut difficilement tomber plus bas.

La dynamique de l’Union populaire

C’est l’idée du tout nouveau parlement de campagne de Jean-Luc Mélenchon qui s’est réuni pour la première fois ce week-end avant le meeting du leader des insoumis : s’enrichir des expériences et des expertises des champs associatifs, syndicaux, artistiques, intellectuels et militants au sens large. L’ancienne porte-parole d’Attac Aurélie Trouvé, l’écrivaine Annie Ernaux, l’humoriste des Guignols de l’info Bruno Gaccio, l’actrice de la série 10 pour cent Liliane Rovère, le lanceur d’alerte Anthony Smith, le président de l’Observatoire de l’extrême-droite Thomas Portes, la présidente de la Réunion Huguette Bello, la liste est longue des nouveaux visages chez les insoumis.

Le constat est simple du côté de LFI : l’union ne se fera pas par le sommet des appareils politiques, mais par le base autour d’un programme et de mesures plébiscitées par une (très) large majorité de Français. Et la stratégie d’«Union populaire » des insoumis semble porter ses fruits.

Autre bonne nouvelle : loin de la zemmourisation médiatique, le pouvoir d’achat est la priorité absolue des Français pour la présidentielle 2022. C’est ce que révèle un sondage Odoxa paru ce lundi 29 novembre 2021. Le pouvoir d’achat sera l’élément déterminent du vote en 2022 pour 45% des Français, devant la santé (30%) et l’écologie (21%), loin, très loin de l’identité nationale (10%). Face à l’urgence sociale et écologique qui fracasse le pays, face à l’urgence démocratique alors que 70% des citoyens sont restés chez eux lors des dernières élections, face à l’explosion des violences d’extrême-droite, l’urgence est à l’Union populaire.

Pour le partage des richesses, la bifurcation écologique et la 6ème République, la candidature du candidat de l’Union populaire creuse l’écart à gauche.