Sondage : Mélenchon creuse l’écart à gauche

Jean-Luc Mélenchon en hausse, Yannick Jadot en baisse, Anne Hidalgo dans les choux. C’est l’enseignement à gauche du nouveau sondage Harris interactive publié ce lundi 6 décembre 2021. Jean-Luc Mélenchon, qui vient de présenter ce week-end le parlement de l’Union Populaire composé de plus de 200 personnalités (artistes, associatifs, syndicalistes, intellectuels, politiques) et qui a rassemblé plus de 5 000 personnes pour son meeting de la Défense, creuse l’écart à gauche. La dynamique est du côté du candidat de l’Union populaire. Notre article.

Plus de 200 personnalités rejoignent la campagne de Jean-Luc Mélenchon

Favori. Les insoumis ont de quoi avoir le sourire à l’approche de la trêve des confiseurs. Les troupes insoumises ressortent regonflées d’un weekend riche en promesses. Avant que le député des bouches du Rhône ne ressorte le costume de tribun du peuple qui lui va si bien et prononce une déclaration d’amour face à la haine de l’extrême-droite, de nouveaux visages s’étaient succédés sur la scène du Grande Arche de la Défense ce dimanche.

Aurélie Trouvé, l’ex porte-parole et coprésidente de Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne (ATTAC) pendant plus de 11 ans, de s’élancer pour la première fois sur la scène d’un meeting. La toute nouvelle présidente du parlement de l’Union populaire introduite par l’eurodéputée Manon Aubry, autre figure du champ associatif à avoir enrichi les rangs insoumis.

Car c’est bien ça l’idée de ce tout nouveau parlement de campagne de Jean-Luc Mélenchon : s’enrichir des expériences et des expertises des champs associatifs, syndicaux, artistiques, intellectuels et militants au sens large. L’écrivaine Annie Ernaux, l’humoriste des Guignols de l’info Bruno Gaccio, l’actrice de la série 10 pour cent Liliane Rovère, le lanceur d’alerte Anthony Smith, le président de l’Observatoire de l’extrême-droite Thomas Portes, la présidente de la Réunion Huguette Bello, la liste est longue des nouveaux visages chez les insoumis.

Sondage : Mélenchon en hausse, Jadot en baisse, Hidalgo, Montebourg et Roussel dans les choux

Le constat est simple du côté de LFI : l’union ne se fera pas par le sommet des appareils politiques, mais par le base autour d’un programme et de mesures plébiscitées par une (très) large majorité de Français. Et la stratégie d’«Union populaire » des insoumis semble porter ses fruits. Outre l’arrivé de tous ces nouveaux visages dans la campagne, la dynamique se confirme également dans les sondages.

intentions de vote prsidentielle 2022 vague 25 7 1024

Estimé à 11% (+1), Jean-Luc Mélenchon creuse l’écart à gauche. Les personnalités qui ont réclamé l’«union de la gauche » durant de longs mois et qui sont tous partis dans leurs couloirs, sont distancées. Yannick Jadot (7%), secoué par l’affaire Nicolas Hulot et les tensions internes autour de Sandrine Rousseau, est donné en baisse pour la deuxième semaine consécutive. Anne Hidalgo (5%) ne parvient toujours pas à lancer sa campagne. Fabien Roussel (2%) et Arnaud Montebourg (1%) sont quant à eux inexistants, ne faisant parler d’eux qu’à l’occasion de polémiques défavorables.

Autre bonne nouvelle : loin de la zemmourisation médiatique, le pouvoir d’achat est la priorité absolue des Français pour la présidentielle 2022. C’est ce que révèle un sondage Odoxa paru ce lundi 29 novembre 2021. Le pouvoir d’achat sera l’élément déterminent du vote en 2022 pour 45% des Français, devant la santé (30%) et l’écologie (21%), loin, très loin de l’identité nationale (10%). Face à l’urgence sociale et écologique qui fracasse le pays, face à l’urgence démocratique alors que 70% des citoyens sont restés chez eux lors des dernières élections, face à l’explosion des violences d’extrême-droite, l’urgence est à l’Union populaire.

Pour le partage des richesses, la bifurcation écologique et la 6ème République, la candidature du candidat de l’Union populaire creuse l’écart à gauche.

Par Pierre Joigneaux.