« Nous sommes pour » : Déjà 100 000 parrainages citoyens pour Jean-Luc Mélenchon

C’est ce qu’on appelle un succès foudroyant. Ce dimanche 8 novembre 2020, Jean-Luc Mélenchon a présenté sa candidature aux élections présidentielles de 2022 sur le plateau du 20 heures de TF1. Le leader des insoumis a conditionné sa candidature à une investiture populaire : un soutien d’au moins 150 000 personnes sur la plateforme noussommespour.fr. Quelques heures plus tard, la moitié de l’objectif était déjà atteint, puis la barre des 100 000 soutiens en 24 heures. Un plébiscite. Jean-Luc Mélenchon est aujourd’hui de loin le mieux placé à gauche.

« Quand tout va mal, que ça semble être nuit noire, il faut allumer une lumière pour qu’on se dise : il y a un bout au tunnel »

C’était ce dimanche soir, sur les coups de 20h30. En direct du JT de TF1, Jean-Luc Mélenchon a prononcé ces mots : « Écoutez quand tout va mal, que ça semble être nuit noire pour beaucoup de gens qui ne trouvent pas leur compte dans la brutalité de cette société, il faut allumer une lumière pour qu’on se dise : il y a un bout au tunnel, on peut faire autrement. Mon intention est d’aider à déconfiner les esprits et à nouveau à se projeter sur l’avenir. » Entre confinement, attentats, montée de l’extrême droite, gestion gouvernementale chaotique de la crise sanitaire, le climat actuel est sombre. Le leader des insoumis est venu éclaircir un peu l’horizon.

Le tribun a poursuivi, et prononcé les mots tant attendus : «Alors je ne dis pas que je sois une projection sympathique pour tout le monde, mais pour des millions de braves gens, oui, c’est le cas. Et je les appelle à se regrouper. Alors oui je suis prêt, et je propose ma candidature. ». Mais Jean-Luc Mélenchon ne fait jamais les choses comme les autres. Le candidat qui était arrivé en tête chez les jeunes en 2017, qui avait rassemblé plus de 7 millions de voix et près de 20% des suffrages derrière le programme l’Avenir en commun, a tout de suite ajouté : « Mais il y a un mais, je demande une investiture populaire. Par conséquent je serai candidat définitivement si, et seulement si, j’ai recueilli 150 000 signatures et parrainage sur la plateforme noussommespour.fr ».

75 000 soutiens en quelques heures à la candidature de Jean-Luc Mélenchon : l’incroyable succès de « nous sommes pour »

Ce matin, le soleil brille pour les insoumis. Quelques heures seulement après l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, les soutiens populaires pleuvent. Le succès a été tel, que le site noussommespour.fr a été surchargé hier soir, victime de son succès, mais aucune signature n’a été perdue. Autre signe révélateur, les commentateurs ne savaient plus comment attaquer ce lancement de campagne sur les matinales. Certains journalistes affirmant qu’il y avait des risques de « triche », annonçant des « nuits des insoumis » comme les dernières « nuits américaines », en référence au recomptage des voix ces derniers jours avant l’élection de Joe Biden aux États-Unis. Puis, ces mêmes journalistes, affirmant quelques minutes plus tard que « 150 000 signatures », c’était une « formalité pour Mélenchon ». Triche pour atteindre 150 000 soutiens populaires ou bien simple formalité ? Signe que Dame pétoche est dans la place.

Car oui, ce lancement de noussommespour.fr, est un franc succès. L’idée est très simple : recueillir 150 000 soutiens populaires plutôt que 500 parrainages d’élus. La proposition n’est pas nouvelle, Jean-Luc Mélenchon défendait déjà un parrainage citoyen en 2016. Le président du groupe parlementaire de la France insoumise a donc déposé une proposition de loi à l’Assemblée nationale visant à instaurer une procédure de parrainages citoyens pour la candidature à l’élection présidentielle. Cette proposition a été formulée en 2012 à l’occasion d’un rapport intitulé « Pour un renouveau démocratique ». Ce rapport était issu d’une commission de rénovation et de déontologie de la vie publique, mise en place par décret du 16 juillet 2012 par le Président de la République. Cette commission était présidée par l’ancien Premier ministre Lionel Jospin.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, la plateforme noussommespour.fr a déjà engrangé… 100 000 soutiens. Soit déjà deux tiers de l’objectif des 150 000 soutiens populaires. Et ce… en une poignée d’heures. Un succès foudroyant. En moins de deux heures hier soir, 20 000 soutiens avaient déjà été récolté ! À titre comparatif, la France insoumise avait mis 26 heures à récolté 20 000 soutiens en 2016… Et plus de 10 jours à atteindre cette barre des 100 000 soutiens populaires. Et son programme, l’Avenir en commun, proposant notamment le passage à la VIe République, à la bifurcation écologique et au partage des richesses, avait rassemblé 7 millions d’électeurs et près de 20% des suffrages quelques mois plus tard.

Par Pierre Joigneaux.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.