Au JT de TF1, Mélenchon lance un appel : une taxe sur les super-profits

Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise (LFI) lancent un appel depuis Valence où se tiennent leurs universités d’été : mettre en place une taxe sur les super-profits. Alors que l’Italie, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, l’Espagne, et même le Royaume-Uni agissent contre les profiteurs de crise, Emmanuel Macron fait office de gaulois réfractaire. Ce alors que la France vient de battre son record de dividendes : 44,3 milliards d’euros, championne d’Europe des dividendes en pleine crise généralisée.

Les insoumis ont lancé une pétition rassemblant déjà près de 30 000 signataires. Le groupe LFI-NUPES tiendra une mission flash sur les super-profits en septembre à l’Assemblée nationale. Des voix favorables semblent se dessiner au sein même de la macronie. La première grande victoire de la NUPES ? Notre article.

« Fin de l’abondance » selon Macron : la France championne d’Europe des dividendes

Jean-Luc Mélenchon était l’invité du JT de TF1 ce samedi midi. À la veille d’un grand meeting de la NUPES à Valence où se tiennent les universités d’été des insoumis, le leader de la gauche avait un message à faire passer. Comme nous le soulignions dans nos colonnes en ce début de semaine, la France vient de battre son record de distribution de dividendes au deuxième semestre : 44,3 milliards d’euros. C’était mercredi matin.

Le président de la République a soulevé une polémique, osant parler « de fin de l’abondance » le jour même. Jean-Luc Mélenchon a eu l’occasion de lui répondre sur TF1, rappelant qu’« il n’y a jamais eu d’abondance, mais une immense accumulation des richesses », dans un pays où 5 milliardaires possèdent autant que 27 millions de personnes.

Rappelant l’urgence de lancer la bifurcation écologique radicale de notre économie, soulignant que la vague de sécheresses et d’incendies de l’été n’était que la première vague de catastrophes avant une seconde vague d’inondations à la rentrée, Jean-Luc Mélenchon a appelé le gouvernement à faire des compromis. Le leader de la NUPES a rappelé que différents pays européens étaient actuellement en train d’augmenter le SMIC.

Mélenchon, Aubry, Bompard… Les insoumis au front pour arracher une taxe sur les super-profits

Alors que l’Italie, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, l’Espagne, et même le Royaume-Uni ont mis en place une taxe sur les super-profits, l’eurodéputée insoumise Manon Aubry a qualifié Emmanuel Macron de « gaulois réfractaire ». Manuel Bompard, son ancien collègue au Parlement européen, devenu député en juin, a annoncé une mission flash sur les super-profits en septembre à l’Assemblée nationale. Une mission dont l’ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon sera co-rapporteur.

Les insoumis ont lancé une pétition #TaxeSuperProfits visant à mettre la pression sur le gouvernement. Cette dernière (accessible ici) dépasse déjà les 30 000 signatures. Une taxe sur les super-profits, première grande victoire de la NUPES ? Réponse dans les semaines à venir.