Travaillez au SMIC depuis François 1er pour toucher une seule année de revenus d’un patron du CAC 40

Les patrons du CAC 40 vont toucher 7,4 millions d’euros en moyenne cette année. Si un travailleur au SMIC voulait gagner autant, il devrait travailler depuis… le règne de François 1er. Ces sommes donnent le vertige. Le gavage des plus riches continue en France : +37% pour les patrons du CAC 40 par rapport à leurs rémunérations de 2019 avant la crise Covid. « Et en même temps », les Français sont pris à la gorge à cause de l’inflation historique. Qu’est-ce qui justifie qu’un patron gagne plus de 500 fois plus que son salarié ? Qu’est-ce qu’on attend pour limiter les écarts de salaires ? Pour un encadrement des salaires de 1 à 20 maximum ? Pour taxer les profiteurs de crise et les profiteurs de guerre ? Notre article.

7,4 millions d’euros, l’équivalent de 5681 SMIC

On peine à croire les chiffres. En moyenne, les patrons du CAC 40 vont toucher 7,4 millions d’euros cette année. Moins élevées qu’en 2021 (8,7 millions d’euros), les sommes font quand même tourner la tête. 7,4 millions : l’équivalent de 5681 SMIC. Le gavage des plus riches ne cesse jamais : un véritable séparatisme. En étant payé au SMIC toute sa vie, il faudrait travailler depuis le règne de… François 1er. En somme, un peu moins de 500 ans.

Les mêmes qui gagnent ces fortunes sont les premiers à se plaindre de mesures qui changeraient la vie de beaucoup de Français : SMIC à 1500 euros net, blocage des prix de l’essence et des biens de première nécessité. Mais il n’y a pas d’argent magique, soi-disant.

Le problème, c’est celui de ceux qui se gavent tandis que d’autres sombrent dans la misère. L’hiver dernier, 12 millions de personnes ont eu froid chez elles. 8 millions de personnes ont besoin de l’aide alimentaire pour se nourrir. 10 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Aujourd’hui, de nombreux Français sont pris à la gorge à cause de l’explosion des prix. Il est temps de rééquilibrer la balance et mettre fin au gavage des ultra-riches.

Mettre fin au gavage des ultra-riches

Qu’est-ce qu’on attend pour encadrer les écarts de salaires de 1 à 20 au sein des entreprises ? Une proposition inscrite dans le programme de la NUPES, alliance historique de la gauche et première opposition à Macron. Une telle loi empêcherait les grands patrons de s’attribuer des sommes toujours plus folles. Ils ne pourraient plus augmenter leurs salaires, sans modifier également ceux des autres salariés de l’entreprise.

Qu’est-ce qu’on attend pour taxer les profiteurs de crise ? La fortune des milliardaires français a augmenté de 86 % de mars 2020 à octobre 2021. Les chiffres donnés par l’ONG Oxfam sont ahurissants. Avec les 236 milliards d’euros supplémentaires engrangés en 19 mois par les milliardaires français, on pourrait quadrupler le budget de l’Hôpital public à bout de souffle. On pourrait aussi distribuer un chèque de 3 500 euros à chaque Français.

Les inégalités crèvent le plafond depuis trop longtemps. Une infime minorité nage dans des sommes colossales. Pendant ce temps, beaucoup ont sombré dans la misère. Qu’est-ce qu’on attend pour taxer les riches ?