1 063 euros pour chaque jeune avec la NUPES : une occasion historique ce dimanche

Si la NUPES obtient la majorité à l’Assemblée nationale ce dimanche, chaque jeune bénéficierait rapidement d’une garantie d’autonomie de 1 063 euros par mois. Pour enfin mettre fin à la misère étudiante. C’est une des mesures-phares du programme de l’alliance historique de la gauche autour de Jean-Luc Mélenchon, première force politique du pays. Dans une semaine, elle pourrait gouverner le pays et offrir à tous les jeunes de notre pays une autre vie, plutôt que cinq nouvelles années de mépris et de miettes. Ce dimanche, la jeunesse a une occasion historique de changer ses conditions matérielles d’existence. Notre article.

La pauvreté fracasse la jeunesse de ce pays

La pauvreté fracasse notre jeunesse. Pendant la crise sanitaire, celle-ci a énormément souffert. Nous avons tous en tête ces images d’étudiants faisant la queue devant les banques alimentaires. « Qu’avez-vous ressenti devant ces images de files d’attente pour bouffer ? Nos gosses ! Comment a-t-on pu en arriver là ! » s’était indigné Jean-Luc Mélenchon le 3 février dernier à Tours. En 2019, près de 20% des étudiants vivaient en-dessous du seuil de pauvreté. Au printemps 2020, 1 étudiant sur 3 interrogé par l’Observatoire de la vie étudiante (OVE) faisait état de graves soucis financiers.

Qu’a fait Macron en 5 ans pour la jeunesse ? Son quinquennat avait très mal commencé avec la baisse de 5 euros des APL. Alors que la crise sanitaire n’était toujours pas finie, le gouvernement a supprimé les repas à 1€ pour les étudiants non-boursiers. Plus largement, c’est sous la présidence Macron que les dépenses publiques destinées aux étudiants ont chuté.

Pour la jeunesse, une autre vie est possible en cas de victoire de la NUPES

Pourquoi 1 063 euros par mois ? Car c’est à ce niveau que se situe le seuil de pauvreté en France. Une telle garantie d’autonomie permettrait à chaque jeune de sortir de la pauvreté et se concentrer pleinement sur ses études. Elle les empêcherait de se casser le dos entre plusieurs petits boulots pendant ou après les cours. 1 063 euros par mois constitueraient pour beaucoup une bouffée d’oxygène. Pour enfin sortir de l’asphyxie financière dans laquelle ils sont enfermés.

Si la NUPES obtient la majorité à l’Assemblée nationale dimanche prochain, Jean-Luc Mélenchon serait propulsé à Matignon. Ce serait le programme de la NUPES qui serait appliqué. Emmanuel Macron n’aurait pas le choix. Dimanche prochain, la jeunesse a une occasion historique de changer pour de bon ses conditions matérielles d’existence. Pour elle, un autre chemin est encore possible. Réponse dans les urnes le 19 juin.