Le Pen : l’illusion féministe

Une fois n’est pas coutume, à TF1, Marine Le Pen est restée évasive sur la question de l’égalité femmes-hommes. Sa vision de l’égalité ? Qu’une femme devienne présidente pour la première fois. C’est tout ? 60% des salariés au SMIC sont des femmes et elles représentent 60% des CDD. Sans compter qu’elles sont majoritaires dans les professions les moins payées : aides à domicile, AESH, aides ménagères, caissières…

Marine Le Pen ne s’y intéresse guère. Elle dit seulement qu’elle consultera les syndicats pour l’égalité salariale. Pourtant il y a urgence ! La loi n’est toujours pas respectée… depuis 1972. Les inégalités de salaires demeurent. Les femmes gagnent en moyenne 9% de moins que les hommes à poste et compétences égales.

Jean-Luc Mélenchon a mis, lui, une vraie proposition sur la table pour faire l’égalité tout de suite. Il propose une prime d’égalité de 10% pour les femmes, à verser par les employeurs.

Plus globalement, pour le candidat de l’Union populaire, la révolution féministe est une question globale. Toutes les mesures sociales prévues par l’Avenir en Commun, comme l’augmentation du SMIC et l’éradication de la précarité, bénéficieront d’abord aux femmes. Il y a d’ailleurs consacré une partie de son discours à Lille hier.

Pour finir, Marine le Pen n’a pas dit un mot des violences faites aux femmes et du nécessaire plan de 1 milliard pour en finir avec les féminicides réclamé par les associations. C’est une des mesures d’urgence prévues par l’Avenir en Commun.

La révolution féministe passe par le bulletin Jean-Luc Mélenchon le 10 avril !