Arnaud Beltrame, « héros de la condition humaine » – l’hommage de Mélenchon

Arnaud Beltrame, « héros de la condition humaine » s’est sacrifié pour sauver un otage face à un assassin de Daech. Il y 4 ans, le 23 mars 2018, il s’est trouvé confronté à une prise d’otages dans un supermarché à Trèbes. N’écoutant que son courage, il s’est substitué au dernier otage retenu. Par la suite, le terroriste Radouane Lakdim l’a tué en ouvrant le feu sur lui. Par son sacrifice, il a offert sa vie pour sauver celle d’autrui. Le 27 mars 2018, Jean-Luc Mélenchon lui a rendu un vibrant à l’Assemblée nationale, chaleureusement applaudi sur tous les bancs de l’hémicycle.

Après avoir dénoncé l' »abjecte violence » de l’acte terroriste dont Arnaud Beltrame a été victime, Jean-Luc Mélenchon a salué le geste de sacrifice du lieutenant-colonel qu’il a qualifié de « héros de la condition humaine« . Arnaud Beltrame a « remis le monde humain en ordre« , en assumant « la primauté d’un altruisme absolu : celui qui prend pour soi la mort possible de l’autre, illustrant ainsi les valeurs de foi et philosophie auxquelles il était attaché personnellement« .

Face aux circonstances du moment, Jean-Luc Mélenchon a appelé à rejeter la division et les polémiques politiciennes : « à notre tour de refuser à l’ennemi quelque victoire que ce soit. Et d’abord celle de la division, de la confusion et de la polémique qui viendrait à nous déchirer« . Enfin, il a invité le Premier ministre à appeler à un deuil national en mémoire du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.