10 mesures sociales en 10 minutes : sur TF1, Mélenchon se pose en président du peuple

Jean-Luc Mélenchon était l’invité du 20 heures de TF1 ce mercredi. L’occasion pour le candidat de l’Union populaire de proposer 10 mesures sociales en 10 minutes. À 19 jours du premier tour, le seul candidat en position de contrecarrer un nouveau « duel » entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, se pose en président du peuple. Notre article.

1) Blocage à la baisse du prix de l’essence : 1,40 euro

Ce mercredi 23 mars 2022, Jean-Luc Mélenchon était l’invité du 20h de TF1. L’occasion pour le candidat de l’Union populaire de défendre le blocage des prix face à l’urgence sociale dans le pays. Jean-Luc Mélenchon a indiqué vouloir ramener le prix de l’essence à 1,40€ le litre et a rappelé que c’est aux producteurs et aux fournisseurs de prendre en charge la différence de prix, parce que l’augmentation des prix est une spéculation.

2) le blocage des prix alimentaires

Jean-Luc Mélenchon a également défendu le blocage des prix alimentaires. Le candidat de l’Union populaire a cité en modèle l’Île de la Réunion, qui encadre les prix de 153 produits en associant les citoyens à la sélection des produits, et l’État qui fixait les prix jusqu’en 1983 en France.

3) la limitation des marges de la grande distribution

Le candidat de l’Union populaire a proposé de réduire les marges des groupes de la grande distribution par des coefficients multiplicateurs. On a pu constater des marges indues pratiquées par la grande distribution, par exemple jusqu’à 40% sur certains produits comme les pâtes. Ce n’est pas acceptable

4) L’augmentation du SMIC à 1400 euros net

Le candidat de l’Union populaire a ensuite insisté sur sa proposition d’augmenter le SMIC à 1400 euros net. Il a rappelé que ⅔ des personnes rémunérées au salaire minimum sont des femmes. L’augmentation du SMIC est donc une mesure féministe, en plus d’être une mesure écologiste, ainsi qu’une mesure de relance de l’économie par la consommation populaire.

5) Une caisse de péréquation inter-entreprises, pour soutenir les TPE & PME

Jean-Luc Mélenchon a également défendu sa proposition de mettre en place une caisse de péréquation inter-entreprises. C’est-à-dire une caisse de solidarité entre les grands groupes du CAC 40 et les petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises (TPE). Les multinationales françaises ont réalisé 137 milliards d’euros de profit, un record absolu en pleine crise cette année. Elles doivent mettre la main à la poche pour aider les plus petites entreprises

6) Une révolution fiscale avec 14 tranches d’impôts, favorable à tous les Français gagnant moins de 4000 euros par mois

Le candidat de l’Union populaire a également réussi à glisser sa proposition de révolution fiscale : une remise à plat du système actuel d’imposition injuste faisant reposer l’essentiel du poids de l’impôt sur les classes intermédiaires. Le programme des insoumis, qui viennent de sortir un simulateur d’impôt ce 23 mars, propose 14 tranches d’impôts, afin que tous les Français gagnant moins de 4000 euros payent moins d’impôts.

7) Une dernière tranche d’impôt à 90%, pour que les ultras riches partagent

Le candidat de l’Union populaire a souligné que 5 milliardaires possèdent autant que 27 millions de personnes, constant inacceptable. Jean-Luc Mélenchon a souligné un problème dans notre pays : les riches nous coutent trop cher, il est grand temps qu’ils partagent. Le candidat de l’Union populaire a donc souligné que la dernière de ses 14 tranches, imposée à 90%, permettrait de redistribuer un peu de la richesse confisqué par les extrêmes-riches.

8) Une allocation d’autonomie à 1063 euros pour les étudiants

Jean-Luc Mélenchon a également défendu la garantie d’autonomie de 1063 euros pour les étudiants, alors que la crise sanitaire a vu des files d’attentes interminables d’étudiants devant des collectes alimentaire ainsi qu’une vague de suicide étudiants, et a expliqué comment il financerait cette mesure (proposition ci-dessous).

9) Une taxation sur l’héritage au dessus de 12 millions d’euros

Le candidat de l’Union populaire a expliqué comment il financerait l’allocation d’autonomie à 1063 euros pour les étudiants : en taxant l’héritage au-delà de 12 millions d’euros.

10) la retraite à 60 ans

Face à Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et les deux candidats d’extrême droite Eric Zemmour et Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon est le seul à défendre le retour à la retraite à 60 ans, proposition qu’il a pu rappeler ce mercredi sur le plateau de TF1. La réduction du temps de travail dans la vie s’inscrit dans la longue histoire du mouvement social, et du camp du peuple, dont Jean-Luc Mélenchon a rappelé qu’il était le meilleur défenseur, réussissant à proposer 10 mesures sociales en 10 minutes, à 19 jours du premier tour de l’élection présidentielle.

Par Pierre Joigneaux.