Mélenchon, le seul candidat pour la retraite à 60 ans

Jean-Luc Mélenchon était sur le plateau de TF1 ce lundi 14 mars dans l’émission « La France face à la guerre ». Face à Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et les deux candidats d’extrême droite Eric Zemmour et Marine Le Pen, il a été le seul à défendre le retour à la retraite à 60 ans. La réduction du temps de travail dans la vie s’inscrit dans la longue histoire du mouvement social.

Des candidats à pouvoir accéder au second tour, le candidat de l’Union populaire est le seul à défendre la retraite à 60 ans. En effet, on apprenait il y a quelques jours qu’Emmanuel Macron souhaitait mettre en place la retraite à 65 ans, après l’échec cuisant qu’a subi sa première réforme des retraites. La déconnexion du président-candidat avec le pays est affligeante. Il oublie qu’à 62 ans, déjà, un quart des travailleurs les plus pauvres n’ont pas de retraite du tout, parce qu’ils sont morts. Emmanuel Macron fait fi de la crise sociale qui fracasse le pays en proposant une nouvelle réforme sanglante.

Ainsi, Emmanuel Macron est aussi radical sur la question que Valérie Pécresse qui propose aussi de passer à la retraite à 65 ans. Du côté de l’extrême-droite, ce n’est guère mieux. Eric Zemmour, que Jean-Luc Mélenchon avait eu l’occasion de mettre KO lors de l’émission Face à Baba le 27 janvier dernier, veut passer l’âge de départ à la retraite à 64 ans. Enfin, Marine Le Pen, a renoncé à la retraite à 60 ans, alors qu’elle la portait depuis plus de 10 ans.

Face à ce concours du « Qui est le plus ultra-libéral ? », Jean-Luc Mélenchon est le seul à défendre la retraite à 60 ans. Il s’avère que 71% des Français y sont favorables. Le candidat de l’Union populaire propose de porter les pensions de retraite a minima au niveau du SMIC, revalorisé à 1400 euros net par mois, et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté. Pour garantir à chacun une retraite digne.