« Le vote utile à gauche », « le plus solide » : ce que Ségolène Royal dit de Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a désormais le soutien de Ségolène Royal, candidate du Parti Socialiste à l’élection présidentielle de 2007 et ancienne ministre de la transition écologique. Sur BFM TV ce mercredi 16 février, Ségolène Royal a pu s’exprimer sur l’actuelle campagne présidentielle et sur l’état des forces à gauche. Elle a déclaré, sans détour : « il est évident que le vote utile à gauche, c’est le vote Mélenchon ».

« Meilleure campagne », « le plus solide », « cultivé », « expérimenté » : Ségolène Royal ne tarit pas d’éloges sur Mélenchon

Ségolène Royal ne tarit pas d’éloges à l’endroit du candidat de l’Union Populaire. « Il fait la meilleure campagne« , commence-t-elle à dire sur le plateau de BFM TV ce mercredi. Les insoumis sont en campagne depuis novembre 2020 et ont eu le temps de démontrer qu’ils savaient y faire : le meilleur candidat sur les réseaux sociaux, énormément d’actions militantes sur le terrain, 150 000 programmes vendus, bientôt 300 000 parrainages citoyens pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon et des réunions publiques et des meetings plein à craquer. Jean-Luc Mélenchon mène la campagne la plus dynamique et porteuse d’espoir à gauche.

Ségolène Royal poursuit en citant les qualités qu’elle trouve au candidat de l’Union Populaire : « il est capable de répondre à l’ensemble des questions, il est structuré, il est cultivé, il a l’expérience d’une campagne présidentielle, il sait prendre des coups« . Conclusion : « c’est lui le plus solide« .

Ségolène Royal soulève la question cruciale de l’accès au second tour : « Si la gauche veut être au second tour, il faut que les responsables se réunissent, en regardant ce qui nous rassemble et non ce qui nous divise, et le vote utile à gauche, c’est Jean-Luc Mélenchon« .

Sur Twitter, le candidat de l’Union Populaire a remercié Ségolène Royal pour son soutien, « d’autant plus respectable car je sais que son soutien n’est pas un ralliement« . Une petite musique monte : les insoumis peuvent être au second tour. La dynamique à gauche est bien du côté des insoumis. De plus en plus de personnes reconnaissent au candidat de l’Union Populaire sa légitimité et la possibilité que Jean-Luc Mélenchon qualifie son camp au second tour. Réponse en avril !