Portrait – Alma Dufour, l’ennemie n°1 d’Amazon rejoint Mélenchon

Alma Dufour, ennemie n°1 d’Amazon et ancienne chargée de campagne des Amis de la Terre contre la surconsommation rejoint l’Union Populaire en soutien à Jean-Luc Mélenchon. Elle se bat sur le terrain avec les militants écologistes, les travailleurs et les syndicats. C’est un incroyable renfort pour le Parlement de l’Union populaire. Portrait.

« L’écologie est une révolution populaire »

« L’écologie est une révolution populaire, pas une révolution de « bobo » ». Les mots choisis par Alma Dufour pour sa bio Twitter donnent le ton d’emblée et ils n’ont pas été choisis à la légère. Depuis des années, l’ancienne chargée de campagne des Amis de la Terre contre la surconsommation se bat sur le terrain avec les militants écologistes, les travailleurs et les syndicats. Elle était également présente dans les cortèges des « gilets jaunes » et a goûté avec eux à la répression policière en se faisant tirer dessus à coups de flashball à deux reprises. Mais les LBD ne suffiront pas à atteindre ses convictions. « Ma vision de l’écologie parle des classes populaires, du travail, de l’emploi, de la réappropriation de l’écologie par les travailleurs et travailleuses » assène Alma Dufour. Une écologie populaire et radicale à rebours du capitalisme vert et des touillettes en bois du gouvernement en place. 

L’ennemie n°1 d’Amazon

Alma Dufour a choisi un adversaire à la hauteur de sa détermination : le géant mondial du e-commerce, Amazon. La multinationale de Jeff Bezos incarne terriblement bien ce capitalisme qui écrase d’un même mouvement la planète et les travailleurs. Elle émet dans le monde autant de gaz à effet de serre que la France et a déjà détruit sur notre territoire plus de 80 000 emplois par la délocalisation de la production, l’automatisation des postes et leur numérisation. Malgré ce désastre climatique, cette catastrophe sociale et son évasion fiscale massive, l’entreprise a le soutien total du gouvernement pour implanter ses entrepôts en France. Mais c’est sans compter sur les mobilisations qu’Alma Dufour participe à construire. Avec elle, associations, syndicalistes, zadistes, écologistes, petits commerçants font cause commune et remportent la bataille à Montbert près de Nantes et à Fournès dans le Gard, où les élus locaux renoncent à l’implantation d’entrepôts Amazon.

L’Union populaire pour 2022

Alma Dufour a donc l’expérience concrète des victoires locales que l’union des classes populaires et des écologistes rend possibles. Tout l’enjeu, désormais, est de réaliser cette union à échelle nationale et d’emporter les élections présidentielles et législatives. Le 25 mai 2021, sur le plateau de Mediapart, Alma Dufour confiait déjà que « son rêve pour 2022, c’est qu’on arrive à construire des mouvements sociaux qui mettent ensemble les syndicats, les gens qui se mobilisent pour la justice sociale et les écologistes sous une même bannière ». Aujourd’hui, Alma Dufour a trouvé cette bannière en rejoignant l’Union populaire, en portant le programme de l’Avenir en commun et en soutenant son candidat Jean-Luc Mélenchon. Sur Mediapart aujourd’hui, elle explique les raisons de son ralliement à l’Union populaire.