Sondage : c’est Mélenchon qui incarne le mieux l’avenir de la gauche

C’est l’enseignement du dernier sondage Elabe pour BFMTV publié ce 12 novembre 2020. BFM titre : « Jean-Luc Mélenchon est celui qui incarne le mieux l’avenir de la gauche pour les Français ». Le leader des insoumis arrive largement en tête chez les sympathisants de gauche (37%) comme chez l’ensemble des Français (21%). Jean-Luc Mélenchon devance de 16 points Anne Hidalgo et Yannick Jadot. Le tribun séduit particulièrement les jeunes, les employés, les ouvriers, les salariés du public comme du privé, ainsi que les abstentionnistes. La France insoumise effectue un bond de 8 points à 20% dans les sondages, très loin devant tous les autres mouvements de gauche.

Jean-Luc Mélenchon 16 points devant Anne Hidalgo et Yannick Jadot

Jean-Luc Mélenchon a de quoi avoir le sourire. Quatre jours après avoir annoncé sa candidature sur le plateau du 20 heures de TF1, ce dimanche 8 novembre, le leader des insoumis arrive très largement en tête de la gauche dans un sondage Elabe pour BFM TV publié ce 12 novembre. Jean-Luc Mélenchon est « la personne qui incarne le mieux l’avenir de la gauche » pour 37% des sympathisants de gauche et pour 21% de l’ensemble des Français. Ses poursuivants arrivent très loin derrière. Le nom du tribun arrive en première position avec 16 points d’avance sur Yannick Jadot (10%) et Anne Hidalgo (10%).

Le leader des insoumis séduit particulièrement chez les jeunes. 29% des 18/24 ans considèrent que Jean-Luc Mélenchon est « celui qui incarne le mieux l’avenir de la gauche ». Anne Hidalgo (9%), Manuel Valls (8%), Ségolène Royal (7%), Yannick Jadot (5%) et Arnaud Montebourg (3%), arrivent loin derrière. Mais le tribun ne séduit pas seulement les plus jeunes. Jean-Luc Mélenchon arrive largement en tête chez les 25-34 ans, les 35-49 ans, et les 50-64 ans. Seule la catégorie des plus de 65 ans échappe au succès du leader des insoumis.

Jean-Luc Mélenchon arrive également très largement en tête chez les employés (25%) et les ouvriers (25%). Là encore, ses poursuivants sont assez largement distancés. Anne Hidalgo (13%), Manuel Valls (12%), Arnaud Montebourg (10%) et Yannick Jadot (4%) séduisent peu l’électorat ouvrier. Le constat est le même chez les salariés du public comme du privé. Jean-Luc Mélenchon incarne pour 23% de l’ensemble des salariés l’avenir de la gauche, loin devant les autres personnalités de gauche.

La France insoumise très loin devant les autres mouvement de gauche

Fait intéressant et encourageant pour les insoumis, Jean-Luc Mélenchon séduit les abstentionnistes. 19% des personnes s’étant abstenues, ayant voté blanc ou nul au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, considèrent que Jean-Luc Mélenchon est celui qui incarne le mieux l’avenir de la gauche. Anne Hidalgo (13%), Arnaud Montebourg (8%), Ségolène Royal (7%), Benoit Hamon (7%), Manuel Valls (7%) et Yannick Jadot (3%), arrivent encore une fois largement distancés. Enfin, Jean-Luc Mélenchon séduit à la fois dans les communes rurales (24%), et dans les communes urbaines de province (20%).

La France insoumise fait également un bond de 7 points dans l’incarnation de l’opposition à Emmanuel Macron. Derrière le Rassemblement national (24%), la France insoumise (19%) est le mouvement qui incarne le « mieux l’opposition à Emmanuel Macron et au gouvernement Jean Castex », loin devant les Républicains (8%), le parti socialiste (4%) et Europe Écologie les Verts (3%). Ce sondage confirme une tendance assez nette en faveur de Jean-Luc Mélenchon et des insoumis. Le dernier tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, paru le 10 novembre, présentait déjà Jean-Luc Mélenchon comme « plus forte progression du mois ». Paris Match titrait même : « Mélenchon bondit ».

Un bond de + 7 points au classement général. Le journal soulignant que le leader des insoumis est « majoritaire chez les jeunes (52%, +10) et les ouvriers (52%, +11) » qu’il progresse « fortement à gauche (+11), chez les écolos (+11) et même au RN (+14) ». Tendance sondagière qui se confirme dans l’ampleur et la rapidité des parrainages citoyens engrangés par le leader des insoumis depuis l’annonce de sa candidature. À l’heure où nous écrivons ces lignes, la plateforme « nous sommes pour » rassemble déjà 147 000 soutiens. La France insoumise avait mis de longs mois avant d’atteindre le seuil des 100 000 soutiens lors de la campagne de 2017. Son programme, l’Avenir en commun, avait rassemblé 7 millions d’électeurs et près de 20% des suffrages quelques mois plus tard.

Par Pierre Joigneaux.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.