En Guadeloupe, une situation catastrophique dont personne ne parle… sauf Mélenchon

Les coupures d’eau potables sont régulières en France, si vous habitez dans les outre-mers. Depuis quelques mois, la situation est catastrophique en Guadeloupe, ou des habitants n’ont pas d’eau pendant des heures, voire parfois des jours. Une situation méconnue dans l’hexagone, où aucun média ni homme politique n’en parle … à l’exception de Jean-Luc Mélenchon.

Des coupures d’eau qui rendent la vie insupportable

Depuis plusieurs mois en Guadeloupe, le SIAEAG (Syndicat intercommunal d’adduction d’eau et d’assainissement de la Guadeloupe) est en grève. Ceci a un impact direct sur les guadeloupéens, qui se voient imposés des tours d’eau, c’est-à-dire un approvisionnement en eau intermittent. On peut par exemple lire sur la page Facebook du Syndicat les annonces des prochains tours d’eau : « La durée des tours d’eau est de 12h tous les jours de la semaine, de 18h à 6h le lendemain. ». Mais à lire les commentaires, la situation est différente, comme l’écrit une habitante de Goyave « Ils disent tour d eau mais 72 [heures, ndlr] sans eau c est pas des tours d eau ça!!!! ».

La colère gagne les guadeloupéens, et elle est compréhensible. Il arrive que le Syndicat ne publie pas le planning des tours d’eau ou ne respecte pas ce qui a été publié, laissant les habitants dans l’attente. La situation serait déjà inacceptable en tant normal, mais en pleine crise sanitaire cela peut avoir des conséquences catastrophiques. Par manque d’eau certaines personnes ne peuvent pas accomplir les gestes barrières comme se laver régulièrement les mains. Certaines écoles ont ainsi dû fermer car elles pouvaient représenter un danger.

Silence radio dans l’hexagone

Une situation pareille, en France, en 2020 devrait provoqué un tollé médiatique et politique, pourtant il n’en est rien. Seul Jean-Luc Mélenchon a abordé le sujet, plusieurs fois. Sur sa page Facebook tout d’abord, le leader des insoumis a publié plusieurs témoignages de guadeloupéens. Il en a ensuite lu d’autre dans son hebdomadaire émission sur YouTube : La Revue De la Semaine. Enfin, il a de nouveau abordé le sujet à l’antenne de BFMTV alors qu’il était présent à la manifestation du 17 septembre à Marseille.

Ce n’est pas une surprise, de la part de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise. Le mouvement politique parle en effet régulièrement de l’accès à l’eau, proposant par exemple que l’accès à l’eau et à son assainissement devienne un droit fondamental et que les premiers mètres cubes d’eau, indispensables à une vie digne, soit rendus gratuits. L’insoumission révéler un véritable scandale hier : il est désormais possible de spéculer… sur l’eau. Plus que jamais, l’eau doit rester un bien commun.

Par Flore Cathala.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.