Pas de profit sur la pandémie : un vaccin et un traitement pour tous

La course au vaccin en Europe et dans le monde démontre la cupidité des grandes entreprises pharmaceutiques contre l’intérêt général et la santé des populations.

Le groupe GUE/NGL et la Délégation insoumise au Parlement européen lancent une initiative et une pétition #Right2Cure

Face à une menace commune, la nécessité dune réaction commune a largement été démontré lors de la crise du Coronavirus. Les chercheurs et entreprises pharmaceutiques du monde entier travaillent sur des vaccins et des traitements, souvent avec d’énormes sommes d’argent public grâce au crédit d’impôt recherche. Mais les droits de propriété intellectuelle, tels que les brevets, restreignent l’accès rapide de tous aux vaccins et aux traitements surtout lors d’une pandémie mondiale.

L’accès pour tous aux diagnostics, aux traitements et aux vaccins contre le Covid-19 est une nécessité. Si un vaccin est trouvé, il doit être un considéré comme bien commun pour l’humanité. Les multinationales pharmaceutiques ne doivent pas faire de profits sur cette pandémie au détriment de notre santé. Le peuple doit pouvoir contrôler ces multinationales.

La France insoumise proposait d’ailleurs dans son programme l’Avenir en commun de créer un pôle public du médicament, c’est-à-dire s’assurer d’avoir des stocks toujours suffisants, d’obtenir la transparence sur les financements et de pouvoir contrôler la production et les prix.

À l’échelle européenne aussi l’Union européenne doit donner la priorité à la santé publique, et pas au profit

Le groupe parlementaire européen GUE/NGL, La France insoumise, ainsi que des partis politiques de plusieurs pays se mobilisent au côté de Marc Botenga (PTB Belgique) pour interpeller dans une pétition la Présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen sur le sujet. Pour le moment la stratégie de vaccination de l’Union européenne ne contient aucun engagement fort en ce sens.

La Commission européenne doit garantir que les vaccins et les traitements anti-pandémiques deviennent un bien public mondial, librement accessible à tous. Pour plus d’informations, soutenir l’initiative et signer la pétition rendez-vous sur : www.right2cure.eu

Par Zoé Abrahams.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.