Coronavirus – Pour le préfet Lallement, ceux qui sont en réanimation l’ont bien cherché !

Alors que l’heure est au confinement et à la gestion de crise face à l’épidémie du Coronavirus, le préfet de Paris, Didier Lallement, s’est fendu d’une déclaration insultante contre ceux qui souffrent le plus gravement de la maladie. Ce vendredi 3 avril, lors d’un passage sur BFMTV, il a en effet insinué que les personnes malades et hospitalisés étaient fautives : « Pas besoin d’être sanctionné pour comprendre que ceux qui sont, aujourd’hui, hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les réanimations […], ce sont ceux qui, au début du confinement, ne l’ont pas respecté. C’est très simple. Il y a une corrélation très simple. »

Des propos immédiatement dénoncés par Jean-Luc Mélenchon

La réaction déclenche déjà de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Jean-Luc Mélenchon, président du groupe parlementaire de la France insoumise a dénoncé ces propos dans un tweet quelques minutes après l’intervention : « Au-delà des bornes il n’y a plus de limite. Voir le préfet Lallement, face grimaçante du régime. Pour lui, ceux qui sont malades ou qui sont morts l’ont bien cherché ! Écoeurant. L’état d’urgence sanitaire ne doit pas avoir ce visage insultant. Les gens doivent être respectés ! ».

Concernant les déclarations chocs, le préfet Lallement n’en est pas à son coup d’essai. Il avait notamment répondu à l’interrogation d’une manifestante Gilet jaune en novembre dernier : « nous ne sommes pas dans le même camp, madame ». Une réponse qui avait légitimement indigné, les préfets devant se soumettre à un devoir de réserve fixé dans le code de déontologie. Il est aussi régulièrement mis en cause concernant sa gestion du maintien de l’ordre particulièrement violente lors des manifestations parisiennes.

La France insoumise demande la démission du préfet Lallement depuis plusieurs mois. Nul doute que sa dernière sortie donnera du grain à moudre aux internautes confinés qui voudront participer à la manifestation en ligne #PlusJamaisCa organisée ce samedi 4 avril à 14h.