RN Nouvelle-Calédonie
RN

Nouvelle-Calédonie : ce vote des députés RN à l’origine de l’embrasement

Nouvelle-Calédonie : le RN a voté en faveur du projet de loi qui a embrasé l’archipel

Nouvelle-Calédonie. « Il était irresponsable d’engager cette réforme et ce dégel du corps électoral avant les Jeux olympiques ». Une phrase signée… Jordan Bardella, chef de file du RN aux élections du 9 juin, le 16 mai dernier. Deux jours plus tôt, pourtant, les députés RN votaient en faveur du dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie, cette fameuse réforme qui embrase l’archipel depuis bientôt 10 jours. Un vote effectué main dans la main avec les macronistes. Une réforme, dont le RN connaissait très bien les conséquences potentielles. Un dégel de corps électoral qui permettrait « simplement à des Français de pouvoir voter en France », argumentait le député RN Yoann Gillet durant les débats à l’Assemblée nationale.

Depuis, la Nouvelle-Calédonie et les députés de Marine Le Pen cherchent à se défausser de leurs responsabilités. Sortez les rames ! Jordan Bardella a critiqué le calendrier de la réforme, votée juste avant les Jeux Olympiques. Quel est le rapport ? Un vote de cette réforme début septembre 2024 aurait eu de toutes autres conséquences ? « Nous avions toujours soutenu ce dégel du corps électoral », expliquait Jean-Philippe Tanguy, député RN et porte-parole du parti. Précisant, une fois l’embrasement de l’archipel commencé, que le calendrier législatif du Gouvernement n’était pas le bon. Si le calendrier n’était pas le bon et que les répercussions étaient attendues, pourquoi avoir participé à l’embrasement par ce vote complice ?

Pour aller plus loin : Naufrage colonialiste en Nouvelle-Calédonie : Macron met le feu aux poudres

Hypocrite, la position du RN ? Sans aucun doute. Elle a été relevée par la présidente du groupe parlementaire insoumise, Mathilde Panot sur BFM le 17 mai. « Marine Le Pen a hérité de la mentalité coloniale de son père ! En 2012, elle voulait appliquer immédiatement le dégel du corps électoral et voulait sortir des accords de Nouméa. L’ensemble de son groupe parlementaire a voté pour ce projet de loi constitutionnel qui a embrasé la Nouvelle-Calédonie. Marine Le Pen est une irresponsable qui met de l’huile sur le feu ! », avait cinglé la députée insoumise.

Est-ce trop demander aux journalistes de faire leur travail ? Comment Jean-Dominique Merchet, journaliste pour le quotidien libéral L’Opinion, peut-il affirmer que « sur ce dossier, le RN, Marine Le Pen, Jordan Bardella font preuve de séreux (sic) et de responsabilité » ? Pourquoi, lorsque BFM TV publie une petite dépêche reprenant la position de Jordan Bardella, il n’est précisé nulle part que les députés RN ont voté en faveur de cette réforme ?

Du côté de LFI, on note la constance de la position du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Cela fait bien longtemps que les insoumis ont alerté sur la situation inflammable en Nouvelle-Calédonie. Un processus de décolonisation inachevé, une paix fragile, un troisième référendum d’indépendance maintenu coûte que coûte par les macronistes, contre l’avis des kanaks… Résultat, le passage en force du gouvernement sur le dégel du corps électoral aboutit à ce naufrage colonisaliste observé depuis bientôt 10 jours dans l’archipel. Le retour de la paix civile est urgent, à commencer par le retrait du texte.

Partager

Vous avez aimé cet article ?

Recevez chaque semaine une sélection de nos meilleurs articles en vous abonnant.

Les + vus

Soutenez les médias insoumis !

Abonnez-vous à l’ensemble des médias insoumis et recevez à votre domicile l’hebdo et le magazine de l’insoumission.