Les assistés d’en haut : les responsables de la catastrophe, que vous ne voyez jamais

Alors que les « assistés » sont constamment montrés du doigt dans le débat public, les plus gros assistés du pays, on ne vous les montre jamais. Rodolphe Saadé, Alain et Gérard Wertheimer, Françoise Bettencourt Meyers, la famille Hermès, Bernard Arnault, connaissez vous seulement leurs visages ? Ce club des 5 détient autant de richesse que 27 millions de Français. Les assistés, les parasites, les séparatistes, c’est eux.

Alors que la mission flash super-profit rend son premier rapport aujourd’hui à l’Assemblée nationale, qu’un dernier hommage est rendu ce matin à Michel Pinçon, l’homme passé maître dans l’art de démasquer cette extrême bourgeoisie (l’insoumission sera sur place), il nous parait essentiel dans la bataille culturelle de nommer et de montrer ces ultra-riches qui détruisent la planète et les humains. 100 multinationales sont à l’origine de 71% des émissions de gaz à effet de serre, 5 milliardaires confisquent autant de richesses que 27 millions d’êtres humains dans ce pays, mais quand est-ce qu’on vous montre les visages des responsables de la catastrophe climatique et sociale ? Notre article.

Les assistés d’en haut : les vrais séparatistes

Rodolphe Saadé a pris 30 milliards d’euros en une seule année. En 2021, en pleine crise sanitaire. Le casse du siècle. 30 milliards d’euros ! 30 milliards d’euros en un an, vous vous rendez compte de l’énormité ? Pendant que 8 millions de Français défilent à l’aide alimentaire pour pouvoir manger ? Mais pourtant, en cette rentrée, le débat public pointait encore et toujours du doigt les « assistés », la « gauche des allocs ».

Petit rappel salutaire, en deux chiffres, à montrer dans toutes les écoles du pays. La fraude sociale, « la fraude aux allocs », représente 700 millions d’euros. La fraude et l’évasion fiscale, celle des ultra-riches, représente 80 à 100 milliards d’euros. Quand on vous montre la lune, les médias traditionnels, l’extrême-droite, la droite, et une partie de la « gauche », vous montre le doigt. Pour prendre leur défense, les vrais assistés se cachent. Ils sont invisibles.

Pour trouver par exemple une photo libre de droit de Gérard Mulliez et de son clan qui a pris 26 milliards d’euros, vous pouvez toujours courir. Pour entendre le nom Mulliez sur les grandes chaînes d’information, vous pouvez toujours tendre l’oreille. Pourtant, Auchan, Leroy Merlin, Boulanger, Flunch, Kiabi, Toys »R »Us, Cultura, Décathlon, vous connaissez ? Toutes ces enseignes si familières où vous allez faire vos courses, sont toutes possédées par une seule famille. Un empire qui emploie 700 000 salariés.

Les assistés d’en haut : ces invisibles qui détruisent la planète, qu’on ne vous montre jamais

Selon un rapport Oxfam et Greenpeace publié en février 2022, concernant l’empreinte carbone des milliardaires, la famille Mulliez occupe la première place du podium. Leur principal patrimoine financier, Auchan, émet à lui seul 33 millions de tonnes de CO2. C’est l’équivalent des émissions de plus de 6 millions de Français, soit une région comme l’Aquitaine.

Comme l’écrivait Hervé Kempf dès 2007, ce sont les riches qui détruisent la planète. 100 multinationales sont à l’origine de 71% des émissions de gaz à effet de serre. On pourrait vous noyer sous les chiffres, mais prenons un seul exemple d’ultra-riche séparatiste : François-Henri Pinault, 7ème fortune du pays, avec 30 milliards d’euros. Le bilan carbone des vacances de François ? 3000 tour du monde en TGV !

Quatre heures de vol en jet privé correspondent aux émissions de carbone d’une personne durant.. toute une année en Europe. Les jets privés sont ainsi 5 à 14 fois plus polluants que l’aviation commerciale (10 fois plus intensifs en carbone en moyenne), et 50 fois plus que le train, et ce chiffre va s’accroître car la tendance s’oriente vers des appareils plus gros et polluants. Mais cette pollution faramineuse des jet privés, ce n’est rien à côté de celle causée par les super-yachts !

Ces mastodontes équipés de piscines, de pistes d’hélicoptères, de sous-marins, de golfs, émettent en moyenne 7 tonnes de CO2 par an, d’après une étude publiée  dans la revue scientifique Taylor & Francis Online. 7 tonnes de CO2 ! Mais le problème ce sont les gilets jaunes, obligés de prendre leur voiture pour aller bosser, ou pour aller se soigner, comme on a démolit nos services publics.

Plutôt que de se comparer à son voisin, à son collègue, qui prend l’avion une fois par an pour partir en voyage, après une année d’exploitation, pour ses 5 semaines de congés payés arrachées au patronat, on pourrait collectivement relever la tête. Arrêter de regarder passer les trains, de pointer du doigt ses semblables, et élever le regard vers les jet privés qui passent au dessus de nos têtes.

Oui, les jets et les yachts sont invisibles. Oui, ces vrais assistés sont invisibles. Ils se cachent. Mais ils sont la cause de tous nos malheurs. Le grand capital détruit et la planète et les humains. Dans un océan de misère, il confisque toutes les richesses. Dans un brasier géant, d’incendies, d’inondations, de montée des eaux et de canicules, il continue à démolir la planète. À nous de relever la tête vers les vrais parasites, les assistés d’en haut.

Par Pierre Joigneaux.