Présidentielle : avec 32,5% des 18-34 ans, Mélenchon le candidat de la jeunesse

Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête chez les 18-34 ans au premier tour de l’élection présidentielle. En 2017, il avait fait 30% chez les 18-24 ans. Le 10 avril, 34% d’entre eux ont voté pour le tribun insoumis, soit 4 points de plus. Une progression que l’on retrouve aussi chez le vote des 25-34 ans. En 2017, 28% d’entre eux avaient voté Emmanuel Macron, contre 24% pour Jean-Luc Mélenchon. Cette année, le candidat de l’Union populaire est également le candidat le plus plébiscité de cette classe d’âge : 31% des 25-34 ans ont voté pour lui, soit un bond de 7 points. Après la défaite du 10 avril, le tableau est clair : non pas une, mais deux générations, qui représentent l’avenir du pays, sont animées par les idées de l’Union populaire. Notre article.

Mélenchon, porteur des colères et des espoirs de la jeunesse française

Ces cinq dernières années ont été perdues pour la jeunesse. Ce quinquennat restera comme celui de la baisse de 5 euros d’APL. Le quinquennat de l’instauration de la plateforme Parcoursup, source de grandes angoisses pour tous les jeunes gens de ce pays. Le quinquennat du mépris face à la misère étudiante. Le quinquennat des queues interminables devant les banques alimentaires pour pouvoir manger. « Nos gosses ! Comment a-t-on pu en arriver là ?! Comment a-t-on pu laisser un monde s’établir comme ça ?! », s’était exclamé avec force Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting de Tours le 3 février dernier.

Le candidat de l’Union populaire a réussi à faire se déplacer en masse la jeunesse. Parce qu’il a su répondre à leurs attentes dans ses propositions : création de 300 000 emplois-jeunes payés au SMIC à 1400 euros net par mois pour permettre à un maximum de jeunes gens d’obtenir un emploi pérenne, une garantie d’autonomie à 1063 euros par mois pour que chaque jeune puisse se concentrer sur ses études sans avoir à travailler à côté pour ne citer que celles-ci. Sans oublier la lutte contre le dérèglement climatique, à la fois colonne vertébrale du programme de l’Union populaire et l’une des principales priorités de la jeunesse.

2017-2022 : la jeunesse plébiscite toujours plus Mélenchon

Non pas une, mais deux générations. Désormais, ce ne sont plus seulement les 18-24 ans qui plébiscitent en majorité Jean-Luc Mélenchon mais aussi les 25-34 ans, et de loin. 34% chez les 18-24 ans, loin devant Emmanuel Macron (25%) et 31% chez les 25-34 ans (22% pour le président-candidat). Mélenchon candidat des jeunes ? Il nous semble que oui. De leur côté, les 65 ans et + votent à 41%, soit très largement, pour Emmanuel Macron. Très loin devant Marine Le Pen à 17% et Jean-Luc Mélenchon à.. 11%

Image

Oui, la jeunesse s’est déplacée en masse dimanche 10 avril pour glisser dans l’urne un bulletin Jean-Luc Mélenchon. C’est non plus avec une mais deux générations insoumises que le prochain gouvernement va devoir composer, sauf si les insoumis arrivent à imposer au gagnant de l’élection une cohabitation à l’Assemblée nationale. Deux générations révoltées contre le chaos néolibéral, la violence qui l’engendre, et inquiètes face à l’urgence climatique qui s’avance inexorablement. C’est sur ces espoirs déçus, cette rage indéfinissable et cette envie indéfectible d’un autre monde qu’il faut bâtir la suite. Les insoumis le feront. Plus que jamais, le combat continue.