Sexisme, mépris : l’incroyable dérapage de Darmanin face à Apolline de Malherbe

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, était l’invité de la matinale de BFM-RMC ce matin. Il était interviewé par Apolline de Malherbe. Celle-ci a commencé à l’interroger sur son bilan en matière de sécurité en citant des chiffres venant de son administration. Face à la journaliste, Gérald Darmanin a tenu des propos sexistes, en plus d’être d’une inqualifiable mauvaise foi.

Le ministre de l’Intérieur a donc agressé verbalement Apolline de Malherbe, visiblement agacé du résumé qu’elle faisait de son bilan Place Beauvau. Alors que la journaliste souhaite simplement qu’il rende des comptes sur son action politique, il tente de la discréditer avec, pour commencer, du mépris.

D’abord, il lui assène : « votre présentation est très rapide et un peu populiste« , lorsqu’elle lui détaille les chiffres de son propre ministère. Quel manque de respect, surtout de la part d’un ministre. Entre mépris et incompétence, Gérald Darmanin est incapable de justifier son bilan désastreux.

Face à ce mépris, Apolline de Malherbe lui demande alors de s’expliquer sur ses chiffres. Entre sexisme et paternalisme, il lui lança avec arrogance « Non mais calmez-vous Madame, ça va bien se passer ! ». Un comportement caractéristique du personnage de Gérald Darmanin. Son attitude envers la journaliste témoigne de son irrespect pour les femmes de façon générale. À ce sujet, Mediapart avait révélé que deux femmes l’accusaient d’abus de pouvoir, et qu’il leur avait négocié son aide moyennant des faveurs sexuelles. Enfin, de son passage au sein de la macronie, il y aura appris le mépris.