Valeurs Actuelles VS Obono : Édouard Philippe préfère-t-il les racistes à la justice ?

Valeurs actuelles, le magazine condamné pour injure raciste qui avait représenté la députée insoumise, Danièle Obono, en esclave dans leur « roman d’été » publié en août 2020, aurait trouvé un soutien pour le moins étonnant en la personne d’Edouard Philippe. 

L’ex premier ministre, qui vient de créer son parti Horizons, aurait en effet passé un coup de fil amical à Tugdal Denis, directeur adjoint de la rédaction du magazine d’extrême-droite juste après la dite publication condamnée, révèle Libération

D’après des propos rapporté par le rédacteur de VA, Édouard Philippe aurait eu, selon le rédacteur du magazine d’extrême-droite, beaucoup de compassion pour eux « Qu’est-ce que vous prenez cher, wow ». Et en appelle à la liberté d’expression : “Donc il me commente le truc comme, un peu, une mise en abyme. Il me dit : « VA, c’est pas ma tasse de thé. Cette fiction, je ne sais pas si elle était trop opportune ou pas mais bon, en même temps, j’ai envie de dire ‘liberté de la presse’. Et puis ce qui est sûr, c’est que je n’aime pas les meutes, je n’aime pas les lynchages, je n’aime pas les procès d’intention »»

Edouard Philippe, si ces propos relayés par le journal Libération ne sont pas démentis, lui qui s’est engagé lors de son discours d’inauguration du nouveau parti de droite Horizons “à combattre les extrêmes de tout bord”, démarrerait fort, dans la ligné de l’extrême droitisation continue de la macronie.