🔴 ALERTE – L’association « Alerte aux toxiques » condamnée à 125 003 € d’amende

La France insoumise apporte son soutien à l’association « Alerte aux toxiques » condamnée à 125 003 € d’amende suite à une procédure juridique bâillon du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB), riche bras vengeur de la filière viticole bordelaise !

En 2020, l’association Alerte aux Toxiques a fait analyser 22 bouteilles de vin bordelais, notamment celles siglées Haute Valeur Environnementale (HVE) qui affichent des pratiques environnementales vertueuses.

Toutes les bouteilles contenaient en moyenne sept molécules considérées comme des perturbateurs endocriniens probables. Dans onze d’entre elles, on retrouvait même des substances classées CMR probables (Cancérigènes, Mutagènes, Reprotoxiques). Barbara Demeneix, biologiste au CNRS, a déclaré avant l’audience : « Pour les perturbateurs endocriniens, ce n’est pas la dose qui compte, ce sont les mélanges, les effets cocktails, même des substances mesurées en dessous des seuils qui sont dangereux ».

Le CIVB ayant porté plainte a obtenu gain de cause en première instance en déployant des arguments scientifiquement faux sur les limites maximales de résidus. Le tribunal ordonne le règlement de 125 0003 € aux titres de dommages et intérêts aux différents plaignants dont certains ont été condamnés récemment pour pratiques frauduleuses.

Loïc Prud’homme (député LFi de Gironde) dénonce une volonté manifeste de faire taire les vigies citoyennes qui s’opposent aux pratiques dangereuses pour l’environnement et la santé. Pour que ces alertes puissent continuer à être lancées, que des analyses continues à être menées, La France insoumise vous invite à soutenir massivement les associations locales qui s’engagent pour la sortie des pesticides et pour la santé environnementale comme Alerte aux toxiques, Alertes Pesticides Haute Gironde, Collectif BaTaVia, Collectif Info Médoc Pesticides, Générations Futures 33.