Recherche : titularisons l’avenir de notre nation

Manifestations partout dans le pays ce mardi 13 octobre 2020 contre la loi programmation de la recherche (LPPR) aggravant la précarité de la recherche française. Édito de Julie Garnier.

Après des mois de mobilisation des chercheurs et enseignants-chercheurs contre le projet de loi de programmation de la recherche (LPPR), le Gouvernement a fait voter mercredi 23 septembre son texte sans en modifier une ligne… La pandémie de Covid-19 a pourtant montré la faillite de leur modèle et le sous-investissement chronique dont souffre la recherche et de l’enseignement supérieur.

La LPPR va aggraver la précarité des chercheurs, notamment à travers des « CDI »… prenant fin au terme du projet de recherche ! Le Gouvernement choisit la concurrence généralisée et des recherches de court terme plutôt que la recherche fondamentale, en privilégiant les financements de recherche par projets.

La France insoumise a déposé 10 amendements proposant notamment la suppression de l’ANR et du CIR, le doublement du budget de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR), le recrutement de 5 000 fonctionnaires d’ici 3 ans, la fin des écarts de salaire entre les femmes et les hommes, un investissement massif dans la recherche pour la bifurcation écologique dans les domaines de l’énergie, de la mobilité́, de la construction et de l’agriculture…. tous rejetés.

L’avenir de notre nation mange des pâtes, enchaîne les boulots précaires, et beaucoup abandonnent au cours de ce long parcours du combattant qu’est aujourd’hui le quotidien des milliers de jeunes chercheurs français. Titularisons l’avenir de la nation ! Manifestations partout en France aujourd’hui contre la LPPR, pour défendre l’université et la recherche publique française.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.