EXCLUSIF : Le rappeur Médine va voter Mélenchon

Info exclusive : le rappeur Médine va voter Jean-Luc Mélenchon ce dimanche. Interpellé sur Twitter, le rappeur a effectué une réponse à son image. L’une des figures les plus célèbres du rap français, connu pour son engagement, a répondu qu’il avait donné une procuration à son père. Lui laissant une consigne de vote plutôt claire : « MÉLENCHON hein ! Te trompes pas. Au 1er et au 2ème tour. Terminé ». Après Christiane Taubira, Cyril Dion ou Gaël Giraud, les soutiens n’en finissent plus de pleuvoir du côté des insoumis. L’Union populaire n’a jamais été aussi belle. Ce dimanche, le peuple a une occasion historique. Notre article.

Médine appelle à voter Mélenchon

Le rappeur Médine ne fait décidément rien comme tout le monde. Celui qui, avec Kery James et Youssoupha forme la ligue, porte-étendard des textes engagés, n’a jamais eu peur de se cacher. Celui qui chante : « je suis l’enfant du peuple qui fait la grimace à l’État dès qu’il a le dos tourné, c’est maître Victor Hugo qui disait qu’être contesté, c’est être constaté. Alors, j’ai porté mes couilles en aillant toujours dit ce que je pense, je préfère regretter mes discours plutôt de que regretter mes silences » a allié le geste à la parole.

Interpellé sur Twitter ce vendredi 8 mars, le rappeur ne s’est pas caché. L’auteur du classique « Global », a répondu qu’il avait donné une procuration à son père. Lui laissant une consigne de vote plutôt claire : « MÉLENCHON hein ! Te trompes pas. Au 1er et au 2ème tour. Terminé ». Médine rejoint d’autres rappeurs qui ont annoncé leurs soutiens à Jean-Luc Mélenchon ces dernières heures : Jok’Air, Davinhor, Brav, Relo et Sako. Après Christiane Taubira, Cyril Dion ou Gaël Giraud, les soutiens n’en finissent plus de pleuvoir du côté des insoumis lors de ces ultimes heures de campagne.

Medine ma repondu

Les premiers mots de son dernier morceau, « Médine France », publié à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, avait donné le ton : « J’suis pas Medine France quand j’vois les étudiants d’vant le CROUS, faire la queue pour obtenir la moitié d’un casse-croûte ». Nos étudiants obligés de faire des files d’attentes interminables pour pouvoir manger. 300 000 personnes à la rue dans la 6ème puissance économique du monde. 9 millions d’êtres humains sous le seuil de pauvreté. Quand, « en même temps », 5 milliardaires possèdent à eux seuls autant que 27 millions d’entre nous.

Jusqu’à quand allons-nous accepter que les 38 millions de Français gagnant moins de 2000 euros par mois, survivent en moyenne avec 55 euros… dès le 10 du mois ? Médine a visiblement décidé qu’il fallait que ça change. Après la trahison des classes populaires du parti socialiste avec le quinquennat Hollande, Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à pouvoir qualifier la (vraie) gauche au second tour. Une occasion révolutionnaire : le partage des richesses, la bifurcation écologique et la 6ème République, la révolution citoyenne par les urnes contre le capitalisme et le néolibéralisme qui brisent nos vies depuis 40 ans. L’ère du peuple. L’Union populaire n’a jamais été aussi belle.

Par Pierre Joigneaux.