Michelin : symbole des profiteurs de crise

Michelin vient d’annoncer 2 300 suppressions d’emplois. Le groupe a bénéficié de 65 millions d’euros de CICE, du chômage partiel, s’est gavé d’aides publiques octroyées par le plan de relance du gouvernement, et licencie aujourd’hui. Un choix stratégique : le nombre de dividendes a triplé depuis 2009. En 2020, ce sont 357 millions d’euros qui ont été reversés aux actionnaires en pleine crise du Covid.

Le groupe Michelin est le symbole des profiteurs de crise, dont la liste est malheureusement bien trop longue. 200 000 destructions d’emplois sont attendues en 2021 selon l’OFCE. La France insoumise réclame des mesures protectionnistes ainsi que la conditionnalité écologique et sociale des aides publiques pour les groupes qui se gavent puis licencient en toute impunité.

Édito de Clémence Guetté pour L’insoumission.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.