Le monde d’après passe par les « riens », pas par les actionnaires.

Dans le Monde d’après, on fait confiance aux actionnaires ou aux travailleurs ? Les travailleurs connaissent mieux l’entreprise que les actionnaires. Ces derniers ne connaissent que le profit.
Ce sont les « riens » qui dans cette crise sanitaire sont maintenant tout.
Ce sont avec eux que la planification sanitaire et demain la planification écologique doivent être pensé.

Retrouvez le premier édito de Julie Garnier pour l’insoumission. Allez faire un tour sur https://linsoumission.fr/ pour retrouver toute l’actualité insoumise.
#Planification #Riens #MondeD’Après

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.