CORONAVIRUS : priorité à l’humain et la souveraineté, pas au marché !

Le 19 mars 2020, Jean-Luc Mélenchon intervenait sur le projet de loi de Finances rectificatif lié au coronavirus. Il a dénoncé le fait qu’un certain nombre d’amendements des insoumis permettant de suivre les recommandations de l’OMS aient été jugés irrecevables. Il a appelé à sécuriser les moyens des ménages et de l’État, notamment en mettant à contribution les plus riches par le rétablissement de l’ISF et la suppression des niches fiscales permettant l’évasion d’un certain nombre de ressources. Jean-Luc Mélenchon a enfin expliqué qu’il fallait utiliser le moment pour donner la priorité à l’humain et à la souveraineté pour relocaliser notre production, mais aussi à ce que les salariés puissent se réunir pour définir les règles dans lesquelles ils estimaient pouvoir continuer le travail.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.