VIOLENCES POLICIÈRES SUR DES JEUNES : CASTANER MENT !

Mardi 11 février 2020, Ugo Bernalicis intervenait en séance de questions au gouvernement pour demander des comptes à Édouard Philippe et Christophe Castaner sur la répression violente des mouvements lycéens et de la contestation contre la réforme des retraites.

En réponse, Christophe Castaner s’est offert le droit de mentir sur le déroulement des faits, continuant d’accuser la victime des violences policières de faits de violences à l’égard des forces de l’ordre, alors que la justice bordelaise a décidé de ne pas poursuivre le jeune homme et le laisser libre. Ce ministre de l’Intérieur a définitivement perdu toute connexion avec la république : la macronie tente de détruire l’indépendance des pouvoirs, conditions pourtant sine qua non pour se considérer dans un État de droit.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.