Ventes d’armes : 1,4 milliards, c’est le prix de l’honneur de la France

Le 30 octobre 2019, Bastien Lachaud a défendu un amendement visant à produire un rapport sur le coût qu’aurait représenté le fait cesser de vendre des armes à des pays coupables de violations du droit international, ou de violentes répressions du peuple, comme l’Égypte, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis.
La ministre répond, sans autre forme de commentaires, que cela aurait coûté 1,4 milliards, sans considération pour le fait que ces armes aient pu servir à commettre des crimes de guerre, comme c’est le cas au Yémen.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.