Afghanistan : après la guerre, la prédation économique.

La semaine dernière, a été examiné dans l’hémicycle un accord entre l’Union Européenne et l’Afghanistan. Cet accord témoigne encore une fois de la cécité d’une UE, qui se berce d’illusions en pensant développer un pays en actionnant le levier du libéralisme économique. Clémentine Autain a rappelé à ses collègues que ce levier, il abaisse. Il n’élève pas, jamais.

Elle a répété également mon opposition au renvoi de réfugiés afghans dans leur pays. Alors que le pays subit une vague d’attentats à l’approche de l’élection présidentielle, la perspective d’accords de réadmission entre l’Union européenne et l’Afghanistan me parait inadmissible.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.