La 5G ne doit pas être le prétexte du recul des services publics

Le 18 juillet 2019, Bastien Lachaud a pris la parole dans le cadre de l’examen d’une proposition de loi portant sur le contrôle préalable des opérateurs de la technologie 5G.
Il a expliqué qu’il fallait faire ce contrôle, mais qu’il ne faut pas être naïf dans la guerre que mène Trump à la Chine vis-à-vis de cette technologie. La France ne doit pas s’inscrire dans cette politique d’agression, se prémunir contre les risques d’espionnage, d’où qu’ils proviennent, et notamment des Etats-Unis qui ont massivement espionné les citoyen·nes européen·nes.
Il a aussi rappelé que la réduction fracture numérique ne doit pas être l’occasion du recul des services publics physiques et en guichet.
Il a montré que ces technologies ne doivent pas être développées pour elles-mêmes, ni dans un objectif brut de croissance, ni pour développer des gadgets aussi couteux écologiquement qu’inutiles, et qui demanderont énormément d’électricité pour fonctionner.
Retrouver ici le texte intégral : https://lafranceinsoumise.fr/2019/07/18/la-5g-ne-doit-pas-etre-le-pretexte-de-reculs-du-service-public/

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.