Gilets jaunes et citoyens ensemble pour le climat à Bordeaux

Samedi 8 décembre 2018, plus de 7 000 personnes voulaient manifester calmement. Partie du Miroir d’eau, la Marche pour l’urgence climatique est rejointe par celle des Gilets jaunes. Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, Danièle Obono, Loïc Prud’homme, Députés de la France insoumise, Emmanuel Maurel, Marie Duret-Pujol, candidats aux élections européennes, participent à cette marche. Des militants qui n’étaient pas délégués à la Convention nationale de la France Insoumise, ce weekend à Bordeaux, étaient à leurs côtés. Le Président du groupe parlementaire en a profité pour réaliser le lien entre le péril de la fin de l’humanité et les difficiles fins de mois. Loïc Prud’homme et Marie Duret-Pujol rejoignent ensuite la manifestation des Gilets jaunes, qui avait débuté dans le calme et la bonne humeur.

Encore plus nombreux cette semaine, les Gilets jaunes ont déambulé pacifiquement dans le centre-ville. Certains commerçants avaient préféré tiré leurs rideaux de fer. À l’approche de l’emblématique place Pey-Berlan, qui abrite l’hôtel de ville, théâtre des affrontements de la semaine dernière, la tension est tout de suite montée d’un cran, dès 16h00. Les C.R.S. repoussent immédiatement les manifestants qui ne montraient pas de signe d’affrontements, à haute dose de grenades lacrymogènes et assourdissantes. Bon nombre font demi-tour, car non équipés. Mais beaucoup de Gilets jaunes possèdent masques et lunettes de protection, ce qui n’était pas le cas la semaine précédente. Ils réussissent à rester sur place. Mais jusque tard dans la nuit la situation a tourné au drame, suite à l’intervention d’individus perturbateurs.

Voir la vidéo.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.