Coquerel, Keloua Hachi, Rabault, Fiat… : la NUPES présente ses candidats à l’Assemblée

L’intergroupe parlementaire NUPES s’est réuni ce mardi 28 juin 202 à l’Assemblée nationale. Présidence de la Commission des Finances, Présidence de l’Assemblée Nationale, Vice-présidence, questeur, secrétaire… L’ensemble des forces de gauche sont tombées d’accord sur différents noms. La NUPES a également décidé du dépôt commun de deux propositions de loi : l’inscription du Droit à l’IVG dans la constitution et une loi face à l’urgence sociale qui fracasse le pays.

Éric Coquerel futur président de la Commission des Finances, Caroline Fiat et Valérie Rabault Vice-présidentes de l’Assemblée ?

L’intergroupe de la Nupes s’est réuni, dans toutes ses composantes, ce matin à 9 heurs à l’Assemblée nationale. L’ensemble des députés de la NUPES se sont également retrouvés à 14 heures. L’intergroupe a acté la présentation de candidats communs à différents postes clés de l’Assemblée nationale.

Éric Coquerel, député insoumis et proche de Jean-Luc Mélenchon, sera le candidat NUPES à la présidence de la Commission des Finances. Fatiha Keloua Hachi, députée de la 8ème circonscription de Seine-Saint-Denis, sera candidate NUPES à la Présidence de l’Assemblée Nationale. Les députées Caroline Fiat et Valérie Rabault seront candidates à la Vice-présidence de l’Assemblée nationale, Bastien Lachaud au poste stratégie de Questeur, Hubert Julien Lafferière et un candidat issu du groupe GDR au postes de Secrétaire de l’Assemblée.

Inscription du Droit à l’IVG dans la Constitution et Mesures d’urgences sociales, les 2 premières propositions de loi communes de la NUPES

Les députés de la NUPES ont également décidé du dépôt commun de deux propositions de loi : l’inscription du Droit à l’IVG dans la constitution et une loi d’urgence face à la crise sociale qui fracasse le pays.

Pour chacune des autres responsabilités dans les commissions de l’Assemblée nationale, un groupe de travail continue sa réflexion afin de permettre la meilleure représentation l’intergroupe NUPES dans le respect de la pluralité de ses composantes. L’intergroupe se réunira chaque semaine pour organiser l’activité parlementaire commune.