Législatives : Amélie de Montchalin, ministre de l’Écologie, éliminée

Législatives. Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires est éliminée au second tour des élections législatives. Elle est battue par Jérôme Guedj, candidat de la NUPES, alliance historique de la gauche. Un camouflet pour le chef de l’État venant de la 6ème circonscription de l’Essonne. Amélie de Montchalin faisait partie de ces ministres macronistes sur la sellette. Elle va devoir démissionner de son poste dès demain. Notre article.

Législatives : ministre éliminée, coup dur pour Macron

Éliminée au second tour des élections législatives, Amélie de Montchalin doit démissionner de son poste de ministre dès demain. Elle était devancée de 10 points au premier tour par son rival Jérôme Guedj (NUPES). La ministre avait appelé à faire barrage aux « anarchistes d’extrême-gauche » de la NUPES. Jérôme Guedj, ancien président PS du conseil général de l’Essonne, un « anarchiste d’extrême-gauche » ? Plus c’est gros, plus ça passe. Cela n’est visiblement pas passé. Comme Christophe Castaner, elle est emportée par la vague de l’alliance historique de la gauche à l’Assemblée nationale.