Pouvoir d’achat : Macron en difficulté au 20h de TF1

Emmanuel Macron était l’invité du 20h de TF1 ce 6 avril 2022. Interrogé sur la première mesure qu’il prendrait s’il était réélu, le président-candidat a répondu qu’il traiterait en priorité du pouvoir d’achat des Français, qui est aujourd’hui leur première préoccupation. Problème, Emmanuel Macron a été en difficulté devant plusieurs millions de téléspectateurs. Notre article.

Macron et le pouvoir d’achat : un bilan sombre, des mesures d’urgence dérisoires

Les Français subissent aujourd’hui de plein fouet une explosion des prix des biens de première nécessité et de l’essence. À titre d’exemple, les prix de l’alimentation ont augmenté de 2,8% sur un an en mars. Concernant l’essence, beaucoup de Français doivent payer 2 euros le litre. Face à cette situation, les mesures que propose Emmanuel Macron auraient des effets dérisoires.

Concernant le “bouclier” de pouvoir d’achat qu’il propose notamment pour les prix de l’essence, le gain ne serait que de 5 centimes par litre. Cette mesure est dérisoire. Enfin, s’il propose une prime de pouvoir d’achat, il ne précise pas qu’elle serait versée à condition que les entreprises le veuillent.

Emmanuel Macron fait preuve d’une hypocrisie certaine en s’autoproclamant défenseur du pouvoir d’achat des Français. Son bilan est sombre si l’on scrute l’effet de ses mesures socio-fiscales depuis 2017 pour le pouvoir d’achat. Le gain des 5% des Français les plus pauvres est nul, voire négatif, tandis que celui des 5% les plus riches est de 3500 euros. 

Augmentation du SMIC, blocage des prix : ces mesures que Macron ne veut pas appliquer

Emmanuel Macron reconnaît ce soir qu’il refuse d’appliquer des mesures radicales qui permettraient de répondre à la principale préoccupation des Français. En effet, il refuse de bloquer les prix des carburants à la baisse, ceux des biens de première nécessité, ainsi que l’augmentation du SMIC. 

Ce sont pourtant des mesures qui changeraient la vie de millions de Français. A titre d’exemple, le blocage des prix des carburants donnerait aux Français un gain de pouvoir d’achat 4 fois plus élevé que ce qu’il propose. Un seul candidat pouvant accéder au second tour est favorable à ces deux mesures : Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’Union populaire. Dans 4 jours, il peut atteindre le second tour. Le 24 avril, il peut gagner.