Présidentielle : avec Mélenchon dans 32 jours, la retraite à 60 ans

Retraite. Dans 32 jours, la retraite à 60 ans changerait la vie de millions de personnes si Jean-Luc Mélenchon remporte l’élection présidentielle. C’est une mesure emblématique du programme de l’Union populaire, que son candidat a pu marteler lors de son meeting devant 100 000 personnes place de la République à Paris. Il s’est positionné comme l’opposant n°1 à Emmanuel Macron, particulièrement sur cette question. En effet, le président-candidat souhaite décaler l’âge de la retraite à… 65 ans. Une réforme mise en œuvre « rapidement » selon Jean Castex si Jupiter était réélu. De son côté, Marine Le Pen a renoncé à la retraite à 60 ans, pourtant soutenue par 71% de Français. L’élection présidentielle devient un « référendum social ». Notre article.

Retraite : Macron et l’extrême-droite veulent vous faire travailler plus longtemps

Emmanuel Macron a annoncé la couleur : avec lui, la retraite passera « rapidement » à 65 ans. Il est loin le temps où il promettait de ne pas décaler l’âge de départ lors de la campagne présidentielle de 2017. Il prévoit aussi la fin des régimes spéciaux. Le président-candidat ne semble pas avoir digéré l’échec cuisant qu’il a subi pour la mise en place de sa première réforme des retraites, soulevant le plus long mouvement social en France depuis mai 1968.

Aujourd’hui, faisant fi de la crise sociale qui fracasse le pays, il nous annonce qu’il va falloir travailler toujours plus longtemps. Emmanuel Macron ne sait sans doute pas que l’espérance de vie en bonne santé est inférieure à 65 ans. Si la retraite à 65 ans devenait une réalité, ce serait d’autant plus de personnes qui termineraient leur vie sans avoir pu profiter pleinement de la fin de leur existence.

Du côté de l’extrême-droite, ce n’est pas mieux. Marine Le Pen, qui se prétend toujours être la candidate du pouvoir d’achat, a renoncé à la retraite à 60 ans : elle pourrait désormais aller jusqu’à 62 ans. Marine Le Pen et Emmanuel Macron oublient une chose essentielle : à l’âge de départ actuel, soit 62 ans, un quart des travailleurs les plus pauvres n’ont pas de retraite du tout, parce qu’ils sont morts.

Mélenchon, le seul candidat qui peut défendre la retraite à 60 ans face à Macron

Qui reste-t-il pour défendre une alternative ? Jean-Luc Mélenchon est désormais le seul qui, à la fois peut accéder au second et qui défend la retraite à 60 ans. Ainsi, le vote du 10 avril est un “référendum social selon le candidat l’Union populaire : sur la retraite, mais aussi sur le pouvoir d’achat, les salaires, le blocage des prix… « Choisissez ! Tranchez ! La retraite à 65 ans avec Macron, ou la retraite à 60 ans avec Mélenchon !« , s’est-il exclamé pendant son meeting place de la République.

Il s’avère que 71% des Français sont favorables à la retraite à 60 ans. Ce sont 830 000 personnes qui peuvent partir jouir du temps libre » tout de suite, a expliqué Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de l’Union populaire propose de porter les pensions de retraite a minima au niveau du SMIC, revalorisé à 1400 euros net par mois, et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté. Pour garantir à chacun une retraite digne. Dans 32 jours, pour la retraite à 60 ans, un seul bulletin : celui de l’Union populaire, celui de Jean-Luc Mélenchon.