🏛️ INDIVIDUALISATION DE L’ALLOCATION ADULTE HANDICAPÉ·E : LA L CHETÉ ET LE MÉPRIS DE LA MACRONIE

Intervention de Danièle Obono, jeudi 17 juin 2021, sur l’individualisation de l’allocation adulte handicapé·e
Aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, devaient avoir lieu un débat et un vote sur la déconjugalisation/individualisation de l’allocation adulte handicapé (AAH), c’est-à-dire la fin du calcul de cette prestation sociale en fonction des revenus du·de la conjoint·e de la personne concernée.
Cette demande est portée depuis de nombreuses années par les associations de personnes en situation de handicap qui revendiquent leur autonomie et ne souhaitent pas dépendre financièrement de leurs conjoint·es.
La disposition, incluse dans une proposition de loi parlementaire, a été adoptée au Sénat et était soutenue par la majorité des groupes à l’Assemblée nationale (7 sur 9), à l’exception de LReM et son allié du Modem suivant l’avis négatif du gouvernement.
Et lorsqu’est arrivé le moment de discuter et voter les amendements correspondants, aucun de ses arguments ne tenant la route, le gouvernement a tout simplement empêché le débat parlementaire ! En imposant un « vote bloqué », il a refusé que les député·es puissent voter leurs amendements rétablissant le dispositif d’individualisation, et les a obligé à voter en bloc les siens qui le supprimaient. Les Playmobil macronistes, nés avant la honte, ont voté pour sans moufter. Résultat : il a fait adopter le texte réécrit sans la disposition. Lâcheté. Indignité. Ces gens sont à vomir.