🚨AFFAIRE ZECLER : LES VIOLENCES POLICIÈRES PROSPÈRENT À FORCE DE DÉNI & IMPUNITÉ (BFM TV, 26/11/20)

Intervention de Danièle Obono, jeudi 26 novembre 2020, sur BFM TV
Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République, Rémy Heitz a indiqué que les 3 policiers mis en cause dans l’agression de Michel Zecler avaient justifié leurs actes car ils auraient eu peur. Un 4e a expliqué avoir lancé une grenade lacrymo dans un lieu clos en toute méconnaissance du contexte de l’intervention… (A voir ici : https://www.bfmtv.com/police-justice/affaire-zecler-les-policiers-ont-reconnu-que-les-coups-portes-n-etaient-pas-justifies_AV-202011290166.html)
Au-delà des défaillances en termes de recrutement/formation que ces auditions révèlent, les violences subies par cet homme et les jeunes présents sur les lieux de son agression ne sont pas un fait divers isolé. Elles sont l’expression d’un problème conjoncturel et structurel : escalade sécuritaire, politique du chiffre, déni du racisme, impunité… Elles engagent donc aussi la responsabilité de la hiérarchie et des ministres successifs.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.