Laïcité, anti-racisme : le discours poignant de Mélenchon

Extrait du discours prononcé à Valence par Jean-Luc Mélenchon le 23 août 2020.

Je voudrais pointer du doigt l’extrême irresponsabilité des projets du président de la République. Qu’on fasse la rentrée en recommençant le cinéma sur le soi-disant séparatisme et la soi-disant laïcité de gens qui pendant des années se sont moqué de nous quand nous nous battions pour la séparation des Églises et de l’État, et qui tout d’un coup se sont repeints en laïcs pour pouvoir détester, avec des mots honorables, la deuxième religion de ce pays et tous les musulmans de ce pays.

Je ne tournerai pas autour du pot : ceci est le mouvement de l’union des peuples et du peuple de France. Nous sommes le mouvement de l’unité, qui respecte chaque personne et ne montre personne du doigt pour sa religion mais ne permettra jamais qu’une quelconque des religions vienne se mêler de la politique, qu’elle vienne se mêler des jours d’examens, qu’elle vienne se mêler de la tenue que l’on imposerait ici où là. Cela vaut pour TOUTES les religions. Et nous n’accepterons pas qu’on méprise de cette façon odieuse les musulmans de notre pays. Je dis « les musulmans », mais le même raisonnement vaudrait pour d’autres.

Je veux qu’on l’entende, et je le répèterai autant de fois qu’il le faut : je n’ai pas peur des pressions, des insultes, de cette odieuse cléricature qui va, cherchant de l’un à l’autre, « Qu’est-ce que vous avez dit il y a deux ans ? », « Qu’est-ce que vous avez sous-entendu à tel moment ? », qui n’écoute même plus ce que disent les gens.

Et quand je vois ma camarade Danièle Obono montrée du doigt d’une manière aussi répugnante et raciste et que pas un ne lève la main pour venir la défendre… qui lui reproche de dénoncer la racisation des rapports sociaux, comme si elle la réclamait, comme si elle réclamait une identité particulière liée à ça. C’est un comble ! Nous nous voyons imputer ce que nous dénonçons !

Il n’y a ici que des universalistes. Nous croyons que l’humanité d’un bout à l’autre de la planète est faite d’une espèce semblable en tous points. Parce qu’ils mourront tous si l’air n’est plus respirable ! Ils mourront tous si l’eau n’est plus buvable ! Ils mourront tous si la nourriture ne permet plus la génération et condamne à morts ceux qui la consomment. Mais entre l’universalisme dont nous rêvons et ce que nous constatons, il y a les embûches du racisme, de l’esprit de secte, de l’ethnicisme et c’est cela que nous combattons. Mais nous, nous le combattons là où il est, de la part de ceux qui le provoquent et pas de ceux qui le subissent : nous montrons du doigt les bourreaux, pas les victimes !

Qu’il aille au diable lui et son baratin sur le séparatisme ! Il devrait se préoccuper de la douleur des Français quand, une nouvelle fois cet été, ce sont des mosquées qui ont été attaquées. Il devrait se préoccuper un peu de ce que fait l’extrême-droite quand on voit les tags qui ont été faits à Oradour-sur-Glane. Et j’en profite pour dire notre écoeurement. Oradour est le symbole de la barbarie nazie qui s’est abattue sur un village entier. Et les nazis, c’est l’extrême-droite et l’extrême-droite, c’est le racisme !

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.