Pédocriminalité : il faut mettre un terme à l’impunité et au déni de justice (QAG, 28/07/20)

Interpellation du ministre de la Justice par Danièle Obono, mardi 28 juillet 2020, lors des questions au gouvernement
Les enfants sont les principales victimes de violences sexuelles. Ni la société, ni les institutions ne sont à la hauteur face à ces crimes. Les affaires Matzneff et Epstein en sont emblématiques : le silence, l’impunité sont les meilleures armes des prédateur·trices. Il faut y mettre un terme : des moyens humains et financiers pour l’accueil et l’accompagnement des victimes, la présomption simple de non consentement, etc. Mais pour M. Dupond-Moretti, la Justice fait ce qu’il faut. Et les godillots LReM de moquer la libération de la parole sur les réseaux sociaux. Indigne !

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.