CYBER-HAINE : LOI LIBERTICIDE QUI RENFORCE LE POUVOIR DES GAFA AU LIEU DE LE RÉDUIRE (13/05/20)

Interventions de Danièle Obono, mercredi 13 mai 2020 à l’Assemblée nationale, lors de l’examen en dernière lecture de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet

Explication de vote sur la motion de rejet préalable
LReM refuse depuis 3 ans toutes les propositions pour lutter concrètement, au quotidien, contre les discriminations : moyens pour la Justice, l’accompagnement des victimes, la formation des agent·es public·ques, etc. Ce texte liberticide ne fait pas exception.

Discussion générale sur le texte
Tandis que le gouvernement développe des outils de surveillance et contrôle numériques au biais discriminants, sa majorité privatise la Justice en déléguant aux géants du numérique (GAFA) un pouvoir juridictionnel qui renforce leur pouvoir sur notre quotidien au lieu de le réduire.

Amendements sur l’inter-opérabilité
Refuser d’introduire des dispositifs d’inter-opérabilité montre combien cette loi passe complètement à côté de la cause structurelle du problème : le modèle économique des GAFA basé sur la captation de l’attention qui favorise la viralité de certains contenus.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.