RETRAITES : DELEVOYE, BLACKROCK, VISENT LE MAGOT

La retraite c’est 300 milliards d’€, un joli magot.
Jean-Paul Delevoye a « oublié » de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance ?
Il effectue en réalité un travail de lobbying au service des assureurs qui ne cherchent qu’à imposer des retraites PRIVÉES par capitalisation.

Depuis une semaine, on ne fait que vous parler de la réforme des retraites, mais avez-vous entendu parler de « BlackRock » ?

BlackRock, c’est le plus gros fond de pension du monde.
Il pèse 6 000 milliard d’€ d’actifs, 6 000 milliard !
Autant vous dire que quand BlackRock parle, les gouvernements écoutent.

Qui a été le premier dirigeant financier à être reçu à l’Élysée par Emmanuel Macron ?
Larry Fink, le président de BlackRock.
Qui souffle de précieux conseils au gouvernement pour réformer le système de retraite français ?
https://www.blackrock.com/…/blackrock-retirement-recommenda…

On peut voir dans ce lien BlackRock venter la loi PACTE, votée en Mai à l’Assemblée, dont on ne vous parle pas beaucoup non plus, qui prévoit pourtant nombre de privatisations, notamment celle d’Aéroports de Paris, représentant des milliards et des milliards d’euros qui vont passer dans les mains du capital.

Mais pourquoi BlackRock s’intéresse donc autant à vos retraites ?

Est-ce, pour, comme le dit Edouard Philippe, mettre en place un système « universel » ?
Pour combattre les « inégalités » ?
Pour que vous arrêtiez de travailler plus jeune ?
Avec plus d’argent pour vos vieux jours ?
Non.

300 milliards d’euros.
C’est le montant des cotisations retraites versées chaque année.
Ces cotisations sont gérées par la Sécurité sociale.
Elles sont donc, pour l’instant, à l’abris de la prédation du capital, de la spéculation des marchés financiers.

Vous imaginez bien que ces 300 milliards d’euros attire des prédateurs.
Ce qu’ils veulent, c’est vous vendre des produits d’épargne retraites, placer vos cotisations sur les marchés financiers.
On parle bien ici de vos cotisations sociales, base du modèle de Sécurité Sociale Français.
Vos droits sociaux, placés dans le plus grand des calmes sur les marchés financiers, ils vont pouvoir spéculer dessus, faire joujou avec, pour faire de l’oseille entre amis.

Les grands gagnants de cette réforme, et de manière plus générale des privatisations engagées par la loi PACTE, ce sont bien eux : les fonds de pensions, les assureurs, banquiers, et autres institutions financières du shadow banking dont vous n’entendez jamais parler.

Et tandis que BlackRock va s’engraisser d’encore quelque milliards, que l’ogre financier va continuer son accumulation infinie, vous, vous reprendrez bien quelques années de travail supplémentaires pour des miettes ?

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.