Retraites par points : la régression sera pour tout le monde ! (BFMTV, 11/12/19)

Le 1er Sinistre a parlé, c’est confirmé : avec la retraite pas points, la régression c’est pour tout le monde ! Mon intervention ce matin dans le “Live BFM” sur BFM TV ⤵️

Ce qui est annoncé comme une simplification et une universalisation des retraites n’est en fait qu’un nivellement par le bas, un ensemble de régimes spéciaux générationnels.
La retraite à points est la porte ouverte à la capitalisation, les liens de Jean-Paul Delevoye avec les assurances comme l’accueil des fonds de pensions états-uniens comme Black Rock à l’Elysée confirment cette crainte. On oblige les gens au chacun pour soi pour assurer leur retraite.
Le principe du système à point c’est justement que rien ne peut être garanti, ni la valeur du point ni le montant des pensions. Malgré tous les éléments de langage du gouvernement, le flou subsiste et c’est fait exprès, autour de cette mauvaise réforme.
La majorité essaie d’enfumer tout le monde avec sa soi disante ‘règle d’or’ sur la valeur du point. C’est une arnaque ! Ce n’est pas tout de “garantir” la valeur du point, il reste la question du coefficient de conversion. On connaît cette valeur à l’achat mais pas à la vente. Entre le point payé et le point dû il y a un critère de conversion. https://blogs.alternatives-economiques.fr/zemmour/2019/11/30/la-valeur-du-point-ne-pourra-pas-baisser-mais-le-niveau-de-votre-pension-si
Moins nombreux vous serez et plus vous partez tard, ‘mieux’ c’est. Mais vous ne saurez jamais avant le départ combien vous toucherez. C’est une loterie qui oppose les gens entre eux. A part la finance, tout le monde y perd. Nous ne voterons pas cette mauvaise réforme !
Le principe c’est de jouer au casino avec le travail des gens. Le gouvernement ferait mieux de retirer cette réforme.
Il faut arrêter d’opposer les un·es aux autres en faisant passer les cheminots pour des privilégié·es. Les hospitalier·es, en grève depuis des mois, ont rejoint le mouvement, tout comme les enseignant·es. La mobilisation est massive et soutenue par la population.
Les gens le savent : les pensions vont baisser. Alors qu’elles n’étaient pour une bonne partie de la population, déjà pas énorme. La part du PIB consacrée aux retraites restant fixée à 13,8%, mécaniquement les pensions vont baisser. Les fonctionnaires savent qu’il n’y a pas besoin de baisser le niveau du point d’indice, gelé depuis des années, pour que leur rémunération baisse. Et c’est d’ailleurs François Fillon qui l’expliquait très bien pendant la campagne présidentielle : le système par points permet de niveler par le bas.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.