Loi « anti-casseurs » : le président des riches est aussi un président autoritaire ! (BFMTV, 31/01/19)

Cette « Loi Anti Casseurs » institue des mesures qui visent de manière préventive des personnes qui n’ont commis aucun délit.
Il n’y aura besoin d’aucun fait pour justifier la réduction des libertés de ces personnes.
Les personnes concernées par la loi, c’est à dire tout le monde, n’auront commis aucun délit. Cette loi porte atteinte à un droit constitutionnel pour toute le population alors qu’elle concerne entre 150 et 300 personnes
Un large front dénonce le caractère liberticide de cette loi : une grande partie des forces de l’opposition, des associations de droits humains comme amnesty internationale et même certains élu·es de la majorité.
Nous nous opposons à cette loi, tout comme nous nous opposons à l’utilisation de grenades ou de lanceurs de balle qui ont mutilé plus de 1700 personnes aujourd’hui.
Nous appelons depuis des mois à une désescalade.
Mais le gouvernement est fixé sur une réponse sécuritaire, continuant son tournant autoritaire et ne réglant aucun des problèmes économiques & sociaux soulevés par le mouvement des Gilets Jaunes.

Danièle Obono était l’invitée du Live BFM le 31/01/2019.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.